Certifiés BIO

Gels et lubrifiants intimes

Colis discret

sans mention de la marque

Paiement x4

sans frais

SAV 7j/7

disponible 7j/7

chevron_left chevron_right
Mais alors, est-ce que vous aussi vous avez déjà simulé ?

Mais alors, est-ce que vous aussi vous avez déjà simulé ?

Simuler l'orgasme, c’est faire semblant d’atteindre le septième ciel. Il faut dire que c'est souvent la finalité qu'on apprécie quand on a un rapport sexuel. Si vous avez déjà simulé, dites-vous que vous n’êtes sans doute pas un cas isolé. 

Une enquête menée par Amorelie, une marque de sextoys, en 2022 révèle que 49% des Français ont déjà simulé un orgasme, dont 67% sont des femmes. Cette pratique soulève des questions : Pourquoi feindre un plaisir inexistant et quelles en sont les répercussions ?

Pourquoi est-ce qu’on choisit de simuler lors de certains rapports ?

Les chercheurs ont bien tenté d’identifier les causes de la simulation d'orgasme, les plaisirs érotiques sont des sujets difficiles à évoquer. Les raisons derrière la simulation d'orgasme restent donc complexes et peu discutées et les témoignages sur ce sujet sont rares. Mais voici quelques informations qui pourraient vous éclaircir.

Différences entre hommes et femmes dans la simulation d’orgasme

Il est souvent dit que la simulation d’orgasme sexuel est une affaire de femmes. Or, ce n’est pas totalement vrai puisqu'une étude Ifop pour le site Online Séduction en 2019 a révélé que 42% des hommes sondés ont déjà simulé. La question qui se pose est : pourquoi autant d'hommes ont déjà simulés ? 

Il faut dire que l’orgasme est toujours associé à l’éjaculation chez l’homme, c'est une preuve mécanique que le plaisir a été atteint. Mais ce n’est pas tout à fait vrai puisqu'un homme peut atteindre l’extase bien avant l’éjaculation. D’une manière plus précise, il peut avoir des orgasmes sans avoir éjaculé et vice versa.

Pour les femmes, simuler est plus accessible, puisque que tout se passe dans ce que l'on renvoie à notre partenaire. La recette est simple : reproduire certaines réactions courantes liées à l’orgasme, notamment les cris et les contractions musculaires.

Les raisons psychologiques et relationnelles

Avant tout, il faut préciser que l’orgasme se caractérise par un pic de plaisir ressenti après stimulation des zones érogènes. Chez les femmes, la source de jouissance peut varier puisque l’organisme féminin est assez complexe.

L'orgasme peut par exemple être clitoridien : il est alors provoqué par la stimulation du clitoris. S’il est déclenché par la pénétration, on parle alors d’orgasme vaginal. Certaines femmes arrivent aussi à jouir suite à de simples caresses ou encore avec une pénétration anale.

Mais l’orgasme féminin peut également être mixte, à la fois clitoridien et vaginal, ou même être produit uniquement par la stimulation du point G. Selon les chercheurs, la simulation d’orgasme a des raisons psychologiques comme :

  • le désir de protéger son partenaire et de ne pas le blesser,
  • le désir de faire plaisir ou de rendre heureux son partenaire,
  • le désir de mettre fin à un rapport sexuel déplaisant,
  • le fait de ne pas ressentir de désir sexuel,
  • l’incapacité de lâcher-prise.

Et d'ailleurs la simulation d’orgasme peut également avoir des raisons relationnelles. En effet, pour certaines personnes, c’est un moyen de manifester l'attachement qu'il ou elle a pour l'autre partenaire. Elles se laissent alors prendre par l’excitation et l’amour ressenti durant l’acte sexuel. L'orgasme simulé est alors un moyen de faire plaisir à l'autre, ou parfois une peur de se sentir jugé. La simulation est donc orchestrée par crainte ou suite à une sensation d’insécurité.

Simuler, c’est pas ouf pour nos relations de couple

Simuler un orgasme, est-ce une tromperie ? Si vous vous posez cette question, c’est que vous vous sentez coupable d’avoir agi ainsi. En réalité, faire semblant d’avoir des orgasmes n’est pas une bonne option sur le long terme, c'est clair.  Les conséquences d’une telle décision peuvent être vraiment désagréables pour vous et votre partenaire et votre relation de couple. 

Impact sur la confiance et la communication dans le couple

Dans la majorité des cas, l’acte sexuel est censé vous procurer des plaisirs intenses. Il se produit grâce à un désir mutuel partagé entre deux partenaires : les sensations de plaisir sont censées être partagées. Même si parfois, on peut aussi avoir un max de plaisir en pratiquant le sexe de manière plus douce (slow sex, circlusion...)

Si vous simulez dans le seul but de raccourcir ce moment intime, vous devez vous poser des questions. Il en est de même si vous simulez par contrainte dans le seul but de répondre à l’attente de votre partenaire.

Dans ces cas, la simulation d’orgasme peut pratiquement nuire à l’épanouissement de votre couple : elle indique en effet un manque de communication et de confiance. Vous préférez vivre dans l’illusion qure tout va bien au lieu de reconnaître qu’il y a un problème.

Les effets à long terme sur la satisfaction sexuelle

En quête d’une vie sexuelle satisfaisante et agréable ? C’est tout bonnement impossible si vous faites toujours semblant de ressentir le plaisir qui n’existe pas. Les relations sexuelles deviendront pour vous une source de frustration. Au fil du temps, vous finirez par vous sentir floué et blasé, surtout lorsque la situation se répète.

Et si on arrêtait de simuler ?

Vous devez savoir avant tout que l’orgasme n’est pas une obligation. Alors, mettez de la confiance dans vos relations et arrêtez de simuler !

Pour commencer et garantir que vos moments intimes vous procurent du plaisir, vous pouvez débuter en faisant preuve d’honnêteté. Dites la vérité à votre partenaire ! Après tout, la sexualité ne devrait pas être un sujet tabou dans un couple. Au contraire, c’est le ciment qui va renforcer votre relation. Voici donc ce que vous devrez faire :

  • Exprimer vos attentes et vos fantasmes pour que votre prochaine relation sexuelle soit parfaite,
  • Discuter ensemble en cas de problème de dysfonctionnement sexuel.

Attention ! Il faut aborder le sujet avec tact pour ne pas blesser l’amour-propre de votre partenaire. Il ne doit pas sentir qu’il est un mauvais coup. Évitez de parler de vos expériences passées ou de faire des comparaisons, il faut parler du problème présent, et ce, de manière positive.

Comment se satisfaire et satisfaire sa moitié pour arrêter de simuler ?

Voici quelques astuces qui vous permettront de profiter pleinement de vos moments intimes et d’éviter la simulation d'orgasme.

Importance de connaître son propre corps

Connaître ses organes génitaux, ses zones érogènes et sa source de plaisir, c'est clé pour avoir plus d'orgasmes. Mais vous devez également en parler avec votre partenaire, d’où la nécessité de bien communiquer. Il saura alors mieux comment vous donner du plaisir.

Vous devez aussi vous rappeler que la pénétration vaginale est la dernière étape d’un acte sexuel : vos moments intimes peuvent débuter par des préliminaires et des jeux pour faire doucement monter la température. Ils permettent d’optimiser le désir et le niveau d’excitation et favorisent la lubrification du vagin, ce qui facilite la pénétration.

Rôle des jouets et aides sexuelles

Vous devez aussi savoir qu’il y a différentes façons de déclencher l’orgasme. Au lieu de simuler, il vaut mieux recourir à ces techniques. L’une d’entre elles consiste à utiliser les jouets pour adultes ou sextoys pour vous permettre de découvrir de nouveaux moyens de prendre du plaisir. 

Vous pouvez par exemple tester le stimulateur clitoridien et vibromasseur : vous allez adorer The Amazing ! Il vous permettra d’atteindre l’extase en un rien de temps. Il existe aussi des produits conçus pour remédier au problème de lubrification vaginale et c’est fortement conseillé d’utiliser du lubrifiant naturel. Cela permet d'augmenter le plaisir et même peut-être la durée du rapport. Qui sait, grâce au lubrifiant, vous n'aurez peut-être plus besoin de simuler !

Alors, prêt à être 100% sincère avec vos partenaires ?

Simuler l'orgasme, ça arrive à tout le monde et ce n'est pas la fin du monde. Mais rien ne vaut l’honnêteté et la sincérité parce qu'au fil du temps la simulation pourrait détériorer votre satisfaction sexuelle. Elle peut aussi nuire à votre relation de couple.

Enfin, être sincère avec son partenaire, c’est favoriser le lâcher-prise. L’incapacité d’atteindre l’orgasme peut effectivement avoir pour cause :

  • un blocage d’ordre psychologique,
  • un manque de confiance en soi,
  • un problème de communication.

Si vous voulez avoir une vie sexuelle bien épanouie, misez sur la sincérité ! Osez en parler avec votre partenaire pour ne plus être obligé de faire une simulation d’orgasme !