Certifiés BIO

Gels et lubrifiants intimes

Colis discret

sans mention de la marque

Paiement x4

sans frais

SAV 7j/7

disponible 7j/7

chevron_left chevron_right

Conseils sexo

Nos conseils

Explorez avec nous les multiples facettes de la sexualité. Notre blog offre des informations utiles du Kamasutra au BDSM, en passant par l'utilisation judicieuse des sextoys et des techniques pour raviver la passion dans votre couple. Apprenez à mieux comprendre l'anatomie masculine et féminine et découvrez des conseils sexo pour enrichir votre intimité.
Que vous soyez novice ou averti, nos articles sont là pour inspirer, éduquer et guider vers une expérience sexuelle plus épanouissante. Rejoignez notre aventure pour transformer votre vie sexuelle en un voyage de découverte et de plaisir.

Nos conseils – L'équipe Goliate

Comment dépasser l'addiction au porno ?

L'addiction au porno n'est pas qu'une affaire de chiffres ou de statistiques; elle touche au cœur même de notre intimité, de nos relations et de notre bien-être. Dans cette introduction, nous posons les bases d'une exploration bienveillante et éclairée, destinée à tous ceux qui se sentent concernés, directement ou indirectement, par cette problématique. Notre objectif ? Vous accompagner dans la compréhension de cette addiction, en démêlant les fils complexes qui lient nos comportements à nos besoins profonds, nos peurs et nos aspirations. Au-delà des défis, c'est bien de liberté et d'épanouissement qu'il s'agit. La liberté de choisir, de comprendre, et finalement, de s'aimer dans une sexualité vécue sans contraintes ni culpabilité. Prêts à entamer ce parcours ? Laissez vos préjugés au vestiaire et ouvrez la porte à une nouvelle perspective sur l'addiction au porno, armés de curiosité, de compassion et de l'envie sincère de comprendre. Ensemble, explorons les voies d'une sexualité équilibrée et épanouissante, guidés par la conviction que chaque pas en avant est un pas vers soi-même.  L’addiction au porno, c’est quoi ? L'addiction au porno, un sujet souvent murmuré mais rarement abordé avec la profondeur et la sensibilité qu'il mérite, se trouve au cœur de bien des questionnements personnels et sociétaux. L'addiction au porno se manifeste lorsque la consommation de contenus pornographiques prend le pas sur les activités quotidiennes, affectant négativement les relations, le travail, et le bien-être émotionnel. Ce n'est pas tant la fréquence de la consommation qui définit l'addiction, mais plutôt l'impact et la dépendance émotionnelle ou physique qu'elle engendre. D’où vient cette addiction ? Pour saisir l'essence de cette addiction, il est crucial de reconnaître les multiples facettes qui la composent. Souvent, elle prend racine dans un mélange complexe de recherche de plaisir, d'échappatoire à la réalité, de gestion de l'anxiété ou de la solitude, et parfois, de curiosité non assouvie. La facilité d'accès à ces contenus en ligne et l'anonymat qu'offre internet jouent un rôle non négligeable dans l'équation, rendant la pornographie à la fois omniprésente et discrètement consommable. L’impact de la pornographie sur le cerveau D'un point de vue neurologique, la consommation de porno stimule les centres de récompense du cerveau, libérant des neurotransmetteurs associés au plaisir, tels que la dopamine. Cette réaction chimique peut créer un cycle de dépendance, où le cerveau recherche constamment cette stimulation pour éprouver du plaisir ou un soulagement temporaire des tensions émotionnelles ou psychologiques. Comment savoir si je suis addict au porno ? Identifier les signes de l'addiction est une étape primordiale vers la compréhension et la guérison. Parmi ces signes, on note une consommation croissante de porno, au détriment d'autres activités ou intérêts, des tentatives répétées et infructueuses de réduire cette consommation, et des répercussions négatives sur les relations personnelles, professionnelles ou sur la santé mentale. Faire preuve de bienveillance envers soi-même et son partenaire Aborder l'addiction au porno avec bienveillance signifie reconnaître la complexité de l'expérience humaine et la diversité des parcours. Chez Goliate, nous vous invitons à explorer ce sujet avec ouverture et curiosité, en vous rappelant que chaque pas vers la compréhension est un pas vers soi-même. Ensemble, dans un esprit de non-jugement et d'acceptation, nous pouvons débuter le voyage vers une relation plus saine avec notre sexualité. Dans cette quête de compréhension, souvenons-nous que l'addiction au porno, comme toute addiction, est un signal, non pas de faiblesse, mais d'un besoin profond cherchant à être entendu et adressé. En levant le voile sur ce sujet, nous nous donnons les moyens de construire des ponts vers une vie équilibrée, où la sexualité occupe une place saine et épanouissante. Comment contrôler cette addiction ? Le premier pas vers le contrôle de l'addiction au porno réside dans la reconnaissance de son existence. Cette étape, bien que simple en apparence, demande courage et honnêteté. Accepter que l'on puisse être dépendant n'est pas un aveu de faiblesse, mais un acte de force, le début d'un dialogue intérieur constructif. Identifier les déclencheurs Comprendre ce qui pousse à la consommation compulsive de porno est essentiel. Stress, ennui, solitude, ou encore manque d'estime de soi, les déclencheurs peuvent être multiples et profondément personnels. Les identifier permet de développer des stratégies sur mesure pour les affronter et les dépasser. Créer de nouvelles habitudes Remplacer une habitude par une autre, plus saine et enrichissante, est une technique éprouvée dans la gestion des addictions. Que ce soit par le sport, l'art, la méditation, ou toute autre activité procurant satisfaction et bien-être, l'idée est de réorienter l'énergie vers des pratiques bénéfiques pour le corps et l'esprit. Vous pouvez aussi limiter la consommation de films et essayer d’autres approches comme celle des audios érotiques qui fait fureur auprès des femmes. Vous pouvez aussi lire des livres érotiques. Dans les deux cas, ces pratiques utilisent beaucoup plus la créativité et vont vous permettre de créer de nouvelles habitudes. Découvrir votre corps autrement Vous avez aussi la possibilité d’apprendre à découvrir d’autres zones érogènes de votre corps : caressez-vous, le torse, le visage, les fesses… Découvrez d’autres moyens de prendre du plaisir en douceur. Il y a même un mot pour ça et c’est le slow sex. Pour commencer cette pratique, vous pouvez aussi utiliser de l’huile de massage relaxante pour vous permettre de découvrir votre corps et de faire de même avec votre partenaire. Consulter un professionnel si besoin Parfois, l'aide d'un professionnel est nécessaire pour dénouer les fils complexes de l'addiction. Psychologues, thérapeutes, ou conseillers spécialisés peuvent offrir un accompagnement personnalisé, dans un cadre bienveillant et sans jugement. Vous pouvez trouver des sexologues accessibles en visio partout en France de manière très facile. Soyez patient Le chemin vers le contrôle de l'addiction est souvent non linéaire, parsemé de réussites et de rechutes. S'armer de patience et de compassion envers soi-même est crucial. Chaque jour est une nouvelle opportunité de progrès, chaque effort un pas de plus vers la liberté. Essayez les Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC) La TCC est une approche thérapeutique efficace qui aide à identifier et à modifier les pensées et les comportements problématiques liés à l'addiction. En se concentrant sur les schémas de pensée actuels, la TCC encourage le développement de stratégies pour gérer les tentations et renforcer la maîtrise de soi. Évidemment, ce sont les professionnels du secteur mentionnés plus haut qui sont aptes à réaliser ces thérapies. Si vous voulez changer, vous pouvez y arriver ! En parcourant ensemble les méandres de l'addiction au porno, nous avons exploré diverses stratégies et approches pour reprendre le contrôle de notre vie sexuelle et émotionnelle. L'importance de comprendre les racines de cette addiction, d'adopter des habitudes saines, et de s'entourer d'un soutien solide et bienveillant ne peut être sous-estimée. Chez Goliate, nous croyons fermement à l'épanouissement personnel à travers une sexualité saine et éclairée. L'addiction au porno, comme toute autre forme de dépendance, est un défi complexe qui nécessite compassion, patience, et persévérance. Se libérer de ses chaînes est un voyage personnel, unique à chacun, mais il est important de se rappeler que vous n'êtes pas seul(e) dans cette quête. La communauté Goliate est là pour vous offrir un espace sécurisé, des ressources précieuses, et un soutien inconditionnel, n’hésitez pas à nous poser vos questions sur notre compte Instagram, on se fera un plaisir d’y répondre (en tout anonymat bien entendu).

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Comment bien se masturber quand on est un homme ?

Bienvenue dans un espace où la découverte de soi prend tout son sens, où la quête du plaisir personnel devient un voyage enrichissant et respectueux. La masturbation masculine, souvent entourée de mystères et de tabous, mérite d'être abordée avec ouverture, bienveillance et précision. C'est dans cet esprit que nous avons conçu ce guide : pour vous accompagner dans l'exploration de cette facette intime de votre sexualité, en vous offrant des clés pour une pratique épanouie et consciente. Dans notre société, où la sexualité est à la fois omniprésente et parfois mal comprise, il est essentiel de se réapproprier son propre corps et ses désirs. La masturbation n'est pas seulement un acte de plaisir ; c'est une porte vers une meilleure connaissance de soi, un moyen de découvrir ce qui nous fait réellement vibrer, loin des clichés et des attentes extérieures. Ce guide est pensé pour vous, hommes de tous horizons, désireux de naviguer les vagues de votre plaisir avec assurance et curiosité. Loin des idées reçues, nous aborderons ensemble l'art de la masturbation masculine sous toutes ses formes, en mettant en lumière ses bienfaits tant sur le plan physique que psychologique. Notre objectif ? Vous offrir les outils pour faire de cette pratique un moment de bien-être complet, une exploration joyeuse et sans jugement de votre corps et de vos sensations. Pourquoi la masturbation est-elle importante ? La masturbation, loin d'être un sujet tabou ou une simple quête de plaisir éphémère, représente une dimension fondamentale de la santé sexuelle et du bien-être personnel. Pour l'homme, comprendre et pratiquer la masturbation de manière éclairée et respectueuse de soi est essentiel pour plusieurs raisons, qui vont bien au-delà du simple acte physique. Découverte de soi et épanouissement personnel La masturbation offre une opportunité unique de découvrir son corps de manière intime et détaillée. C'est à travers cette pratique que beaucoup d'hommes apprennent ce qui leur procure du plaisir, comment ils aiment être touchés, et quelles sont les caresses qui éveillent leurs sens. Cette connaissance de soi est cruciale, non seulement pour l'épanouissement sexuel personnel mais aussi pour enrichir les expériences partagées avec un partenaire. Bienfaits sur la santé sexuelle Sur le plan de la santé sexuelle, la masturbation régulière a plusieurs avantages. Elle permet, entre autres, de maintenir une bonne fonction érectile, de réguler le désir sexuel et même de prévenir certains problèmes de prostate. De plus, elle offre un espace sûr pour expérimenter avec son corps sans les risques associés aux relations sexuelles avec partenaires, tels que les infections sexuellement transmissibles. Impact psychologique positif La masturbation peut également avoir un impact profondément positif sur la santé mentale. Elle aide à réduire le stress et l'anxiété, favorise une meilleure qualité de sommeil et peut augmenter l'estime de soi en renforçant la connexion avec son propre corps. Dans un monde où la pression et le stress sont omniprésents, se réserver des moments de plaisir personnel est une forme de soin de soi, un acte de bien-être qui mérite d'être valorisé. Les bases pour pratiquer la masturbation masculine La masturbation, une exploration personnelle du plaisir, varie d'un homme à l'autre. Cependant, certaines techniques de base se distinguent par leur popularité et leur efficacité. Ces méthodes offrent un point de départ pour ceux qui cherchent à enrichir leur expérience de la masturbation ou à découvrir de nouvelles façons de s'épanouir. Technique 1 : La prise classique La méthode la plus répandue implique l'utilisation de l'index et du majeur pour former un cercle autour du pénis, simulant ainsi un rapport sexuel. Cette technique, simple mais efficace, permet une grande variété de sensations en ajustant la pression, la vitesse, et le mouvement. Elle s'adapte à vos envies du moment, que vous recherchiez une stimulation douce ou plus intense. Technique 2 : L'utilisation de masturbateurs Pour ceux qui cherchent à diversifier leur expérience, l'utilisation de masturbateurs peut offrir des sensations nouvelles et intensément plaisantes. Ces jouets sexuels sont conçus pour simuler diverses expériences sexuelles, offrant des textures et des sensations variées comme ce masturbateur qui simule une fellation. Technique 3 : Les deux mains L'emploi des deux mains peut transformer l'acte de masturbation en une expérience plus enveloppante. En utilisant une main pour stimuler le pénis et l'autre pour caresser les testicules, le périnée, ou d'autres zones érogènes, vous pouvez explorer une gamme plus large de plaisirs et découvrir ce qui vous satisfait pleinement. Cette technique est même la base d’une pratique qui tarde à être découverte : la circlusion. Technique 4 : Sous la douche La masturbation sous la douche offre non seulement une facilité de nettoyage mais aussi la possibilité d'expérimenter avec l'eau comme élément de plaisir. La sensation de l'eau chaude coulant sur le corps peut être extrêmement agréable et ajouter une dimension sensuelle à votre routine de masturbation. Technique 5 : le plaisir anal Pour ceux qui sont curieux et ouverts à l'exploration, le plaisir anal quand on est un homme peut ouvrir la porte à des plaisirs profonds et intenses. Que ce soit avec des doigts ou des jouets spécifiquement conçus pour cette pratique, la stimulation de la prostate offre des sensations uniques et peut mener à des orgasmes d'une intensité remarquable. Comment améliorer l’expérience de masturbation ? La quête du plaisir personnel est un voyage sans fin, où chaque découverte ouvre la porte à de nouvelles sensations et expériences. Pour ceux qui cherchent à enrichir leur pratique de la masturbation, voici quelques conseils et techniques avancées pour transformer chaque moment en une exploration profonde et satisfaisante de votre sexualité. Choisir le bon lubrifiant Utiliser du lubrifiant peut radicalement changer votre expérience de masturbation. Les lubrifiants à base d'eau sont idéaux pour une utilisation avec des jouets sexuels et sont faciles à nettoyer, tandis que ceux à base de silicone offrent une sensation plus soyeuse et durable, parfaite pour une session prolongée. Expérimenter avec différents types peut vous aider à découvrir ce qui augmente le plus votre plaisir. Changer de techniques et de lieux Varier votre pratique peut revitaliser votre expérience de masturbation. Ne vous limitez pas à une seule méthode ou position ; explorez différentes façons de vous toucher et différents environnements pour le faire. La variété est le piment de la vie, et cela s'applique aussi à la masturbation. Explorer l’utilisation des jouets sexuels L'utilisation de sextoys n'est pas seulement pour les couples ; il existe une multitude de jouets conçus pour améliorer le plaisir masculin solo. Des anneaux péniens vibrants aux masturbateurs de dernière génération, l'ajout de jouets peut introduire des sensations inédites et intensifier votre plaisir. Stimuler son imagination Le porno est évidemment une solution facile pour stimuler son désir, mais de nouvelles pratiques existent et permettent d’être encore plus créatif. C’est notamment le cas des audios érotiques, qui vous embarquent dans des histoires très hot, tout en laissant votre imagination faire le travail. La masturbation, c’est bon pour le sommeil ! La détente physique et mentale qui suit l'orgasme peut faciliter l'endormissement et améliorer la qualité du sommeil. En abordant la masturbation avec curiosité, ouverture et respect de soi, chaque homme peut découvrir un monde de plaisir qui contribue à son épanouissement personnel et à sa santé globale. N'oubliez pas que le voyage vers une sexualité épanouie est unique à chacun ; explorez à votre rythme et selon vos désirs, en gardant à l'esprit que le plaisir personnel est un droit fondamental et une source de joie et de bien-être. Fréquence de la masturbation : trouver son équilibre La question de la fréquence de la masturbation est souvent source de curiosité, voire d'inquiétude, chez de nombreux hommes. Il est essentiel de comprendre que la masturbation est une pratique personnelle et que la "norme" en matière de fréquence varie grandement d'une personne à l'autre. L'important est de trouver un équilibre qui vous convient,en écoutant les besoins de votre corps et en respectant votre bien-être psychologique. Écouter son corps Votre corps est le meilleur guide pour déterminer la fréquence de masturbation idéale. Certains peuvent ressentir le besoin de se masturber quotidiennement, tandis que d'autres trouveront satisfaction avec une fréquence moindre. L'important est de ne jamais se forcer ni se restreindre outre mesure, tant que cela reste une pratique saine et équilibrée dans votre vie. Kiffez votre moment, il ne vous fera que plus de bien En conclusion, explorer les multiples facettes de la masturbation masculine n'est pas seulement un acte de plaisir personnel ; c'est une démarche profondément enrichissante qui ouvre la porte à une meilleure compréhension de soi et à une sexualité épanouie. À travers ce guide, nous avons parcouru ensemble des techniques variées, des conseils pratiques et des perspectives bienveillantes pour vous accompagner dans votre quête d'un plaisir solo authentique et satisfaisant. Chez Goliate, notre mission est de vous guider dans cette exploration avec respect, ouverture et expertise. Nous croyons fermement que chaque homme mérite d'accéder à une sexualité pleine et riche, où le plaisir se découvre sans tabous ni jugements.

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Mais c'est quoi la taille moyenne des pénis (et comment dépasser le sujet)

Dans un monde où l'intimité et la sexualité occupent une place centrale dans notre quête du bien-être, la question de la taille du pénis émerge souvent, entourée de mystères, de questionnements et, parfois, d'inquiétudes. Chez Goliate, nous comprenons que ces interrogations vont bien au-delà de la simple curiosité; elles touchent à l'essence même de notre estime personnelle et de notre capacité à éprouver et partager le plaisir. C'est pourquoi nous avons décidé de lever le voile sur ce sujet délicat, en abordant avec vous, dans un esprit à la fois posé et pédagogique, la réalité autour de la taille moyenne du pénis. Notre objectif ? Vous fournir une perspective rassurante et éclairée, basée sur des données fiables et une approche bienveillante de la sexualité. Car oui, il est temps de déconstruire les mythes et de s'affranchir des tabous pour embrasser une vision plus saine et épanouie de notre intimité. Dans cet article, nous allons explorer ensemble non seulement ce que disent les études et les experts sur la taille du pénis, mais aussi et surtout comment cette question influence notre perception de la sexualité et de la performance. Nous vous proposerons des clés pour comprendre pourquoi, finalement, la taille ne devrait pas être une source de préoccupation, et comment chacun peut s'épanouir dans sa sexualité, indépendamment des standards et des comparaisons. C’est quoi la "taille moyenne" d’un pénis ? Dans notre exploration de la sexualité épanouie, la notion de taille moyenne du pénis occupe une place prépondérante, suscitant curiosité, questionnements, et parfois, inquiétudes. Chez Goliate, nous abordons ce sujet avec l'objectif de clarifier, rassurer et éduquer. Les chiffres sur les tailles de pénis Les études scientifiques nous offrent des données précieuses sur la taille moyenne du pénis, indiquant qu'en érection, elle se situe généralement entre 13 et 15 centimètres. Toutefois, il est crucial de souligner que ces chiffres représentent des moyennes et non des idéaux à atteindre. L'importance de ces moyennes doit être relativisée, car la satisfaction sexuelle et l'épanouissement dans l'intimité ne se mesurent pas en centimètres. La diversité des tailles de pénis est une manifestation de la variabilité naturelle de l'anatomie humaine, et chaque taille a sa place dans le spectre de la normalité. On est tous différent et la clé, c’est l’acceptation de soi Célébrer la diversité corporelle est essentiel pour cultiver l'acceptation de soi et une image corporelle positive. La pression exercée par les médias et les normes sociétales concernant la "taille idéale" peut conduire à des comparaisons inutiles et à une insatisfaction personnelle. Chez Goliate, nous encourageons chacun à reconnaître et à apprécier la beauté unique de son corps, indépendamment des standards extérieurs. L'acceptation de soi est la première étape vers une sexualité épanouie, où la confiance et la communication ouverte pavent la voie à des expériences intimes enrichissantes. La taille du pénis, n'est qu'un aspect parmi d'autres de la sexualité. Réévaluer son importance permet de rediriger l'attention vers des aspects plus essentiels de l'intimité, tels que la connexion émotionnelle, la communication, l'exploration mutuelle du plaisir et des zones érogènes. Une sexualité plus inclusive reconnaît la richesse des expériences et des plaisirs possibles, bien au-delà des préoccupations physiques. La perception sur la taille du pénis à un impact sur la sexualité La taille moyenne du pénis, bien qu'un simple aspect de notre anatomie, est chargée d'une lourde signification psychologique. Elle est souvent perçue comme un symbole de virilité, de puissance, et d'aptitude à satisfaire le partenaire. Cette charge symbolique peut influencer la confiance en soi et l'image corporelle, des facteurs cruciaux dans la quête d'une sexualité épanouie. Il est essentiel de démêler ces perceptions, souvent alimentées par des mythes et des comparaisons infondées, pour se réapproprier une vision plus saine et authentique de notre sexualité. Impact sur les relations intimes La préoccupation pour la taille du pénis peut avoir un impact significatif sur la communication au sein du couple et sur la capacité à vivre des moments d'intimité pleinement satisfaisants. Lorsque l'un des partenaires se sent préoccupé par la taille de son pénis, cela peut conduire à une réticence à parler ouvertement de sexualité, par crainte de jugement ou d'insuffisance. Cette réticence peut, à son tour, limiter les opportunités de partager des désirs et des fantasmes, réduisant ainsi la capacité du couple à explorer de nouvelles dimensions de leur intimité. La préoccupation excessive concernant la taille peut également affecter la confiance en soi lors des moments intimes, conduisant à une expérience sexuelle moins épanouissante pour les deux partenaires. L'anxiété de performance, alimentée par ces préoccupations, peut diminuer la présence et l'engagement dans l'acte sexuel, réduisant ainsi la capacité à ressentir et à procurer du plaisir. De plus, cette focalisation sur la taille du pénis peut détourner l'attention des nombreux autres aspects de la sexualité qui contribuent à une expérience intime riche et variée, tels que les préliminaires, la communication non verbale, et l'exploration de plaisirs alternatifs. Reprendre confiance en soi en étant original, c’est la clé Dans la quête d'une sexualité épanouie et d'une confiance en soi renforcée, s'aventurer dans des pratiques originales peut ouvrir de nouvelles portes vers l'intimité et le plaisir. Communiquer de manière crue sur ses désirs Le dirty talk, ou l'art de la conversation érotique, est une pratique fascinante pour intensifier le désir et renforcer le lien émotionnel entre partenaires. Parler de ses désirs, exprimer en mots ce qui nous excite, ou narrer des fantasmes peut non seulement augmenter l'excitation mais aussi offrir un espace où la taille devient un détail parmi l'immensité des plaisirs partagés. Cette communication intime invite à une exploration plus profonde des désirs de chacun, renforçant la confiance en soi et dans la relation. Prendre soin de l’autre Les préliminaires et les massages sexy en couple jouent également un rôle crucial dans la construction d'une intimité riche et satisfaisante. Ils permettent de ralentir le rythme, de se concentrer sur le moment présent et d'explorer le corps de l'autre avec attention et dévotion. Ces moments de découverte mutuelle sont essentiels pour créer une atmosphère de désir et de respect, où chaque caresse et chaque baiser contribuent à construire une expérience sexuelle pleine et épanouissante, loin des préoccupations superficielles. Tester les pratiques douces Enfin, le slow sex, tout comme le sexe vanille sont des approches qui privilégient la qualité de la connexion et l'intensité des sensations à la performance, offre une magnifique opportunité de redécouvrir le plaisir dans sa forme la plus pure. Cette pratique invite à savourer chaque instant, chaque toucher, en mettant de côté les objectifs traditionnels liés à l'orgasme pour se focaliser sur l'expérience sensuelle elle-même. Le slow sex est une célébration de l'intimité, où le temps semble suspendu, et où la taille du pénis perd toute son importance face à la profondeur de la connexion établie. Utiliser des jouets pour compenser ! Mais qui a dit que vous deviez faire jouir votre partenaire avec votre pénis ? Si vous êtes mal à l’aise avec la taille du vôtre, vous pouvez aussi utiliser des jouets pour faire monter votre partenaire au 7e ciel. Découvrez MyPleasure Plus qui, grâce au plaisir de la double stimulation sans concession, va vous permettre de faire un bien fou à votre partenaire. Conçu pour celles et ceux en quête d'une expérience de plaisir intensifiée, ce jouet innovant promet une exploration sans limites de la satisfaction. Notre rabbit se distingue par sa capacité à stimuler simultanément le point G et le clitoris, offrant ainsi une symphonie de sensations qui conduisent à des orgasmes profonds et mémorables. Sa conception ergonomique et son interface intuitive permettent une utilisation aisée, invitant à un voyage au cœur du plaisir, seul ou à deux. La clé, c’est questionner les standards liés à la taille du pénis La clé pour transcender les préoccupations liées à la taille du pénis et pour cultiver une sexualité épanouie réside dans notre capacité à questionner les standards établis. Ces normes, souvent véhiculées par les médias, la pornographie et les discours sociaux, façonnent notre perception de la masculinité et de la sexualité de manière restrictive. Interroger et remettre en question ces standards est essentiel pour déconstruire les mythes autour de la "taille idéale" et pour reconnaître l'impact nocif qu'ils peuvent avoir sur l'estime de soi et la satisfaction sexuelle. En ouvrant le dialogue sur la diversité des corps et des plaisirs, nous pouvons commencer à voir la taille du pénis comme une variante naturelle parmi tant d'autres, et non comme un critère de jugement ou de compétence sexuelle. Parallèlement, il est crucial de promouvoir une nouvelle définition de la normalité qui embrasse toutes les tailles, formes et apparences, célébrant ainsi la variété comme une expression de la beauté naturelle. Cette redéfinition passe par une éducation sexuelle inclusive et bienveillante, qui joue un rôle fondamental dans la formation d'une vision saine et équilibrée de la sexualité. Une éducation qui valorise la diversité et qui enseigne le respect de soi et des autres peut transformer radicalement la manière dont nous vivons notre sexualité. N'oubliez pas, le plus important n'est pas la taille, mais la qualité des moments partagés et l'intimité construite avec votre partenaire. Chez Goliate, nous sommes dédiés à vous aider à vivre une sexualité épanouie, pleine de découvertes et de plaisirs. Parce que, après tout, une vie sexuelle épanouie est une composante clé d'une vie heureuse et satisfaisante.

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Plaisir Anal : notre guide complet pour une exploration douce

Dans l'univers infini de la sexualité, chaque exploration est une porte ouverte vers de nouvelles dimensions du plaisir, des territoires inconnus où chaque sensation est une découverte, chaque frisson une révélation. Le plaisir anal, souvent enveloppé de préjugés et de tabous, est pourtant riche d'un potentiel de jouissance profonde et inexplorée. Chez Goliate, nous croyons fermement que la sexualité est un espace de liberté et d'expression personnelle, où chaque curiosité mérite d'être explorée avec respect, douceur et ouverture d'esprit. C'est dans cet esprit que nous abordons le sujet du plaisir anal, non pas comme un ultime défi à relever, mais comme une invitation à découvrir une autre facette de notre intimité. Prêts à explorer de nouveaux horizons de plaisir ? Suivez-nous dans ce voyage où la douceur, l'écoute et le respect de soi sont les véritables clés d'une exploration épanouie. La préparation, c’est la clé du plaisir anal Aborder le plaisir anal requiert avant tout une préparation attentive, tant sur le plan physique que mental. Cette étape primordiale est le fondement d'une expérience à la fois agréable et épanouissante. Comprendre et respecter le processus de préparation est essentiel pour s'ouvrir en douceur à cette forme de plaisir, souvent entourée de mystères et de préjugés. Se détendre pour passer un bon moment La relaxation est le maître mot lorsqu'il s'agit d'explorer le plaisir anal. Le sphincter, ce muscle puissant qui garde l'entrée de notre intimité la plus secrète, ne s'ouvre pleinement que dans un état de détente profonde. Il est donc crucial de créer un environnement propice à la relaxation, où le temps semble suspendu, et où le corps et l'esprit peuvent s'abandonner à l'expérience sans retenue. Pour se faire, vous pouvez commencer votre moment à deux par réaliser un massage sexy pour créer une ambiance propice à la détente. Bien choisir le moment Choisir le bon moment est essentiel : un instant où les distractions sont loin, où le calme règne, permettant une immersion totale dans l'instant présent. Que ce soit lors d'un week-end tranquille ou pendant des vacances relaxantes, l'important est de se sentir en sécurité, à l'aise et libre de toute pression. La communication et le consentement Parler ouvertement de ses désirs, de ses craintes et de ses limites est fondamental. Que l'exploration se fasse en solo ou accompagné, s'accorder la permission de découvrir cette facette de sa sexualité est un acte de confiance et d'acceptation de soi. Dans le cadre d'une expérience partagée, le dialogue avec le partenaire est crucial pour établir un cadre de confiance mutuelle, où le consentement et le respect de l'autre sont primordiaux. Des préliminaires douces pour favoriser le plaisir anal Avant de s'aventurer plus loin, il est recommandé de commencer par des stimulations externes histoire de bien préparer l’acte anal. Masser délicatement la zone autour de l'anus, sans pression pour pénétrer, permet au corps de s'habituer à être touché dans cette région. La stimulation d'autres zones érogènes, comme le clitoris ou le pénis, peut également aider à détendre les muscles anaux, rendant l'expérience plus fluide et agréable. Utiliser des jouets dédiés au plaisir anal L'exploration du plaisir anal peut être grandement enrichie par l'introduction de sextoys conçus spécifiquement pour cette expérience. Ces outils, loin d'être de simples gadgets, sont de véritables alliés dans la découverte et l'appréciation des sensations anales. Ils permettent une approche progressive, contrôlée et surtout, adaptée à chaque étape de votre voyage vers le plaisir anal. Commencer avec des plugs anaux Les plugs anaux représentent souvent le premier pas dans l'utilisation de sextoys pour l'exploration anale. Leur forme ergonomique, conçue pour une insertion aisée et un port confortable, en fait un choix idéal pour les débutants. La base élargie des plugs assure une sécurité optimale, empêchant le jouet de s'enfoncer trop profondément. Utiliser des sextoys à base large Si vous n’avez pas de plug sous la main, vous pourrez piocher dans votre tiroir à jouets pour choisir un sextoy adapté. Le conseil principal est de choisir un jouet avec une base ou un retour comme notre vibromasseur Rabbit. En effet, le pouvoir de succion de l’anus peut être très important alors il est recommandé de ne pas utiliser un jouet sans base plus large. Avec notre Rabbit, vous serez 100% safe pour la pratique anale. Comment pratiquer l’anal dans les règles de l’art ? Absolument utiliser du lubrifiant L'utilisation de tout sextoy anal doit être accompagnée d'une lubrification abondante. Le lubrifiant facilite l'insertion et rend l'expérience plus agréable et exempte de douleur. Optez pour des lubrifiants à base d'eau qui sont recommandés quand il y a utilisation de jouets en prime. Vous pouvez évidemment utiliser notre lubrifiant naturel qui est complètement adapté à l’usage anal et à l’usage avec des jouets. L’hygiène est super importante L'entretien et la propreté de vos sextoys anaux sont primordiaux pour l’usage anal. Nettoyez-les avant et après chaque utilisation selon les instructions du fabricant pour garantir une expérience à la fois sûre et hygiénique. L’hygiène est aussi importante dans la pratique anale en tant que tel, une petite douche avant de passer à l’acte peut être agréable pour vous et votre partenaire ! Aussi, si vous pratiquez la pénétration anale, éviter de pratiquer ensuite une pénétration vaginale car elle pourrait favoriser l’apparition d’infections vaginales. Si vous souhaitez le faire tout de même, changez de préservatif entre les deux pénétrations. Et c’est d’ailleurs le moment de rappeler que c’est essentiel de vous protéger avec un préservatif si vous et votre partenaire n’avez pas fait les tests nécessaires en bonne et due forme. Partez à la découverte de l’anal mais soyez à l’écoute de votre corps En parcourant ensemble les contours délicats et profonds du plaisir anal, nous avons levé le voile sur une pratique souvent mal comprise, entourée de mystères et de tabous. Loin de se limiter à une simple quête de sensations nouvelles, l'exploration du plaisir anal se révèle être un voyage intime vers une compréhension plus profonde de notre corps, de nos désirs et de nos limites. Nous vous invitons à poursuivre cette exploration avec curiosité et ouverture d'esprit, en vous rappelant que la clé d'une expérience enrichissante réside dans la communication, l'écoute de soi et de l'autre, et l'adoption de pratiques sécuritaires et respectueuses. Si cet article a éveillé en vous l'envie d'explorer davantage les vastes horizons de votre sexualité, nous vous encourageons à parcourir nos autres conseils sur le sujet !

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Orgasme mammaire : guide complet pour explorer le plaisir des seins !

Dans notre quête infinie du plaisir et de la connaissance de soi, il existe des territoires du corps encore enveloppés de mystère et de curiosité. Parmi eux, l'orgasme mammaire se dresse comme une énigme fascinante, souvent méconnue, mais pourtant qui vaut largement le coup d’être découvert ! L'orgasme mammaire, cette symphonie de sensations qui prend naissance au cœur de la poitrine, invite à une exploration délicate et profonde nos corps. Il nous rappelle que le plaisir ne se limite pas aux zones érogènes traditionnellement reconnues, mais qu'il est une expérience holistique, capable de surgir de chaque parcelle de notre être. Dans un monde où la sexualité féminine continue de se libérer des chaînes des tabous et des idées reçues, parler d'orgasme mammaire, c'est ouvrir une porte vers une intimité plus riche, vers une compréhension plus intime de ce qui nous fait vibrer. C'est reconnaître que le corps de la femme est une source inépuisable de plaisir, dont les secrets ne demandent qu'à être dévoilés. Qu'est-ce que l'orgasme mammaire ? L'orgasme mammaire, ou l'art de découvrir le plaisir à travers la stimulation des seins, invite à repenser notre approche du plaisir sexuel. Traditionnellement, la quête du plaisir est souvent centrée sur les zones génitales, occultant ainsi la richesse érogène d'autres parties du corps. Pourtant, les seins, et plus spécifiquement les mamelons, sont dotés d'une sensibilité qui peut, sous une stimulation adéquate, conduire à des orgasmes d'une intensité surprenante. Mais comment peut-on avoir un orgasme des seins ? Des études scientifiques ont mis en lumière la manière dont la stimulation des mamelons active des zones du cerveau associées au plaisir sexuel, similaires à celles sollicitées lors d'une stimulation génitale. Cette découverte souligne l'importance de considérer le corps dans sa globalité lorsqu'il s'agit de plaisir, rappelant que chaque centimètre de notre peau peut devenir une porte d'entrée vers des expériences extatiques. Aborder l'orgasme mammaire, c'est donc inviter à un voyage de découverte et de redécouverte de soi, où la curiosité et l'expérimentation jouent un rôle clé. Il s'agit de s'ouvrir à de nouvelles dimensions du plaisir, en explorant avec douceur et attention les réponses de notre corps à différentes formes de caresses, de pressions et de stimulations. En somme, l'orgasme mammaire n'est pas seulement une voie vers un plaisir inédit ; il est également une invitation à repenser et à enrichir notre relation à notre sexualité. En délaissant les sentiers battus pour s'aventurer sur des chemins moins explorés de notre intimité, nous nous donnons la possibilité de vivre des moments de connexion profonde avec nous-même, révélant ainsi la véritable étendue de notre capacité à ressentir du plaisir. L’importance du cerveau dans le plaisir sexuel Le cerveau, cet organe complexe et fascinant, traite les informations sensorielles qu'il reçoit pour les transformer en sensations de plaisir. Lorsque nous parlons d'orgasme mammaire, nous faisons référence à une expérience où la stimulation des seins et des mamelons envoie des signaux électriques au cerveau, qui les interprète ensuite comme des sensations agréables, voire extatiques. Des recherches ont démontré que la stimulation des mamelons active des zones du cerveau similaires à celles stimulées lors d'une excitation génitale, soulignant ainsi l'universalité du plaisir et sa capacité à transcender les frontières physiques. Cette découverte met en lumière la nécessité de considérer le plaisir sexuel comme une expérience holistique, où le mental et le physique s'entrelacent de manière indissociable. L'orgasme mammaire, dans ce cadre, n'est pas seulement le résultat d'une stimulation physique ; il est également le fruit d'une disposition mentale ouverte et réceptive au plaisir sous toutes ses formes. Aborder l'orgasme mammaire sous cet angle nous invite à cultiver une relation plus profonde et plus consciente avec notre corps. Il s'agit de reconnaître et d**'apprécier la capacité de notre esprit à amplifier, à moduler et à enrichir notre expérience du plaisir.** Cette prise de conscience nous encourage à explorer notre sexualité avec curiosité, à expérimenter sans jugement et à accueillir les multiples facettes de notre désir. Comment devenir un.e pro de la stimulation mammaire ? L'exploration de l'orgasme mammaire nous conduit naturellement vers la question cruciale des techniques de stimulation. Comment éveiller cette source de plaisir souvent négligée ? La réponse réside dans une approche douce, attentive et exploratoire, qui prend en compte la singularité de chaque corps. Créer une atmosphère agréable Avant de plonger dans les techniques spécifiques, il est essentiel de souligner l'importance de l'atmosphère. Pour que l'expérience soit pleinement satisfaisante, il faut créer un environnement qui invite à la détente et à l'intimité. Une lumière tamisée, une musique douce, une température agréable : tous ces éléments contribuent à préparer le corps et l'esprit à un voyage sensoriel comme lorse que vous préparez un petit massage sexy en couple. Partir à la découverte des sensations La stimulation des seins et des mamelons peut débuter par de simples caresses, explorant la surface avec la paume des mains ou le bout des doigts. Cette approche initiale permet de réveiller la sensibilité de la zone et de préparer le terrain pour des stimulations plus directes. Utiliser des huiles de massages ou des crèmes peut non seulement faciliter le contact, mais aussi ajouter une couche supplémentaire de sensation. Les mouvements peuvent varier en intensité et en rythme, allant de douces pressions circulaires autour des mamelons à des pétrissages plus appuyés de l'ensemble du sein. Stimuler les mamelons Les mamelons, en tant que centres nerveux, jouent un rôle clé dans l'orgasme mammaire. Leur stimulation peut se faire de multiples façons : pincements légers, succion, utilisation de jouets sexuels spécifiques comme des vibromasseurs pour mamelons ou encore des plumes et autres accessoires pour varier les sensations. Amplifier le plaisir mammaire avec des accessoires L'aventure vers l'orgasme mammaire ne se limite pas aux caresses et aux techniques manuelles. L'univers des jouets et des accessoires érotiques offre une palette de possibilités pour enrichir et diversifier l'expérience sensorielle. L'utilisation judicieuse de ces outils peut transformer la quête du plaisir mammaire en une exploration encore plus profonde et gratifiante. Vibromasseurs pour Mamelons Les vibromasseurs spécialement conçus pour les mamelons sont des alliés précieux dans la stimulation de cette zone érogène. Leur capacité à fournir des vibrations ciblées permet d'activer les terminaisons nerveuses de manière intense, ouvrant la voie à des sensations nouvelles et à une potentialisation de l'orgasme mammaire. Si vous n’en n'avez pas un sous la main, vous pouvez aussi facilement utiliser des aspirateurs de clitoris pour aspirer les tétons et ressentir du plaisir. Essayez les pinces-tétons Pour celles et ceux qui apprécient une stimulation plus directe, les pinces à mamelons offrent une expérience de plaisir unique. En exerçant une pression modulable sur les mamelons, ces accessoires peuvent intensifier la sensibilité de la zone et décupler les sensations lors de la stimulation. Il est important de commencer doucement et d'ajuster la pression selon le niveau de confort et d'excitation. Testez les plumes L'utilisation de plumes ou d'autres accessoires de sensation, tels que des fouets doux ou des pinceaux, peut ajouter une dimension de jeu préliminaire excitante. La légèreté des caresses, contrastant avec des stimulations plus directes, prépare le corps à une réceptivité accrue et peut amplifier l'intensité de l'orgasme mammaire. Utilisez des huiles de massages Les huiles et les crèmes conçues pour éveiller les sens peuvent également jouer un rôle clé dans l'exploration de l'orgasme mammaire. Appliquées sur les seins et les mamelons, elles peuvent augmenter la sensibilité de la peau et enrichir les sensations tactiles. Certaines formulations offrent des effets chauffants ou rafraîchissants, ajoutant une couche supplémentaire de stimulation sensorielle. En ce qui concerne les produits Goliate, on vous conseille vivement notre huile de massage comestible qui sera parfaite pour ensuite embrasser les tétons de votre partenaire. La clé pour réussir un orgasme mammaire, c’est le partage ! L'exploration de l'orgasme mammaire peut clairement devenir une aventure partagée, enrichie par la présence et la participation d'un partenaire. La première étape vers une exploration partagée réussie de l'orgasme mammaire réside dans la communication ouverte et le consentement mutuel. Discuter de ses désirs, de ses limites et de ses attentes crée un cadre de confiance et de respect, essentiel pour une expérience positive. C'est dans cet espace sécurisé que le partenaire peut devenir un véritable allié dans la quête du plaisir. L'expérience de l'orgasme mammaire en couple peut être intensifiée par la synchronisation des sensations : et si vous testiez ça en même temps. L’un stimule les mamelons de l’autre et inversement. Si les tétons sont trop sensibles, vous pouvez aussi stimuler d'autres zones érogènes en parallèle, créant une symphonie de plaisirs qui se répondent et s'amplifient mutuellement. N'oubliez pas, le chemin vers le plaisir est aussi unique que vous. Prenez le temps de vous découvrir, de vous chérir et de célébrer chaque aspect de votre sexualité. Le plaisir est un droit, une source de joie et de bien-être. Embrassez-le, explorez-le et, surtout, partagez-le.

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Tout comprendre sur les pannes sexuelles

La panne sexuelle, un trouble affectant la fonction sexuelle, ne concerne pas uniquement les hommes. En effet, de nombreuses femmes éprouvent également des difficultés sexuelles similaires. Une étude menée par les laboratoires Lilly sur la sexualité des Français révèle que 42% des hommes et 38% des femmes ont déjà expérimenté une panne sexuelle. Ce problème tend d'ailleurs à s'accroître avec l'âge. Il est important de ne pas céder à la panique face à ces dysfonctions sexuelles car des solutions existent. Explorer votre sexualité peut être un moyen efficace de trouver des réponses et d'éviter que ces dysfonctionnements n'affectent votre vie de couple. Pourquoi est-ce qu’on peut avoir des pannes sexuelles ? Connaître les causes de votre panne sexuelle vous permet de trouver les solutions appropriées. Voici les facteurs qui peuvent occasionner des troubles du désir. Le stress C’est le premier ennemi d’une vie sexuelle épanouie. Le stress est un mal sournois et il embarque avec lui différents problèmes d’ordre psychologique et physiologique. Il favorise même les troubles de la sexualité. Tout d’abord, le stress engendre une préoccupation mentale importante. Elle entraîne un manque de concentration qui nuira à votre activité sexuelle : cela peut arriver au point de devenir impossible à passer un moment agréable et être réellement présent.e lors de vos rapports.  En cas de stress intense et chronique, d’autres troubles psychiques comme l’anxiété et la dépression peuvent survenir ce qui pourra déclencher d'autres conséquences néfastes pour votre couple :  la difficulté de lâcher-prise pendant l'acte, ce qui empêche l’orgasme pendant un rapport sexuel, l’incapacité probable de maintenir une érection longtemps, la perte de performance sexuelle ou l’éjaculation précoce, le trouble érectile ou l’impuissance masculine. Vous devez aussi savoir que le stress réduit la production de noradrénaline. Or, une carence en cette hormone entraîne une baisse de l’excitation, ce qui va détériorer la qualité de la relation sexuelle. Les causes organiques des pannes sexuelles Saviez-vous que certaines pathologies peuvent provoquer un dysfonctionnement sexuel ? En causant des dégâts au niveau des vaisseaux sanguins, elles génèrent une baisse de l’afflux de sang dans les organes génitaux. Si vous pensez avoir un problèmes plus important qu'un simple stress, on vous recommande grandement d'aller consulter un sexologue ou un médecin qui pourra vous guider.  Les problèmes d'érections peuvent en effet intensifier le développement de maladies se peut que vous développiez l’une des maladies suivantes : l’hypertension artérielle, le diabète, les troubles cardiaques, la hausse du taux de cholestérol dans le sang. Le déficit hormonal vient prolonger la liste des causes organiques des dysfonctions sexuelles. La baisse du taux d’hormones sexuelles entraîne par exemple l’impuissance masculine tout comme la carence en hormones thyroïdiennes qui aura le même effet. Enfin, l’âge est un autre facteur qui augmente le risque de panne sexuelle. Si vous êtes dans un de ces cas on vous recommande vivement d’aller consulter un sexologue pour en savoir plus sur votre problématique. La plateforme de Sexologues France regroupe des sexologues certifiés que vous pouvez consulter en visio où directement en cabinet ! On recommande ! Prendre soin de soi pour éviter les pannes sexuelles Pour vous aider à éviter la panne sexuelle l'idéal est clairement d'apprendre à prendre soin de vous !  Adopter une bonne hygiène de vie Comment éviter les problèmes d’érection ou autres troubles sexuels ? L’adoption d’une bonne hygiène de vie est la première solution à explorer si vous n'êtes pas déjà habitué. Misez sur un régime alimentaire équilibré et varié. Vous éloignez aussi tout risque de développer des troubles érectiles en réduisant la consommation : de sucre, de sel, de graisses, de tabac, de boissons alcooliques. Une bonne hygiène de vie inclut évidemment la pratique de sport régulier puisque c'est un anti-stress naturel !  De plus, il optimise la production de l’hormone du bonheur qui fait du bien au moral et au corps ! Cela fait donc du sport un allié de choix dans la lutte contre les dysfonctions sexuelles.  Améliorer le sommeil et favoriser la relaxation Un bon sommeil, c’est un allié pour avoir une meilleure endurance lors de vos rapports. Si vous ne dormez pas bien, vous pouvez développer certains problèmes de santé, favoriser votre stress et être plus irritable. Le manque de sommeil, s'il est excessif, peut aller jusqu'à provoquer des dysfonctions érectiles. Alors, améliorez la qualité de votre sommeil !  Si vous manquez quand-même de quelques heures de sommeil en plus, vous pouvez déjà utiliser des méthodes de relaxation avant votre date ou votre rapport. Choisissez ce qui vous fera le plus palisir :  le bain chaud, la séance de méditation, la séance de yoga, le massage, un peu de lecture…. Augmenter l’excitation et réduire la pression de performance Augmenter l’excitation, c’est accroître l’intensité du désir et du plaisir. La question est : comment procéder ? Apprenez d’abord à gérer votre stress !  Quelques aliments réputés pour leurs vertus aphrodisiaques peuvent aussi vous aider à augmenter l’excitation comme : le chocolat, la coriandre, le gingembre, les huîtres, le foie de veau…. En ajout à tout cela, essayez de vous détacher du résultat : ce n'est pas nécessaires de toujours être un bon "performer" sexuel : dans la vraie vie, c'est pas comme dans le porno ! La peur de ne pas pouvoir satisfaire l’autre sexuellement va générer automatiquement du stress et donc elle-même réduire vos performances : c'est un cercle vicieux duquel il faut essayer de sortir pour reprendre confiance en vous.  Enfin, utiliser des sextoys ou des jouets sexuels est aussi une bonne option pour pallier une panne : les jouets contribuent à optimiser les plaisirs et stimuler le désir sexuel. Parler du sujet sans tabou avec sa ou son partenaire Une panne sexuelle n’est pas un sujet tabou. Pour bien la gérer, vous devez l’évoquer avec votre partenaire. Si vous vous retrouvez face à quelqu'un qui vous juge, qui vous moque et qui n'est pas soutenant.e c'est certain que c'est la mauvaise personne en face de vous : le problème vient est alors de son côté !  Il est important de lui faire comprendre que cette panne n’était pas un échec, ni pour vous, ni pour elle, mais que cela peut arriver à tout le monde et qu'il faut avancer, en duo, pour trouver des solutions adéquates.  Pour aborder le sujet avec légèreté, vous pouvez aussi utiliser l’humour si c'est trop délicat pour vous d'y aller franco Le plus important, c’est de dialoguer, cela va vous rapprocher et vous permettre de booster la confiance mutuelle. Ce rapprochement vous permettra de surmonter la panne sexuelle ensemble. Quand est-ce que je dois vraiment m’inquiéter ? Certes, la panne sexuelle touche tout le monde. Cela dit, il y a une grande différence entre un problème occasionnel et une dysfonction érectile récurrente. Si la panne se répète, la consultation d’un sexologue s’impose. Ce spécialiste peut vous guider vers l’approche médicale appropriée et d’éventuels traitements à prendre. Mais il vous faut aussi du soutien psychologique, qu’un sexologue est généralement en capacité de vous apporter. Les femmes aussi peuvent avoir des pannes sexuelles La panne sexuelle féminine, ce n’est pas un mythe ! Elle se manifeste par une perte du désir ou le manque d'intérêt pour le rapport sexuel et engendre également différents problèmes comme la sécheresse vaginale, rendant la pénétration douloureuse. Si cela vous arrive, la meilleure solution est évidemment d'utiliser des gels ou des lubrifiants naturels. Ces produits ont été conçus pour faciliter la lubrification vaginale, afin d’éliminer la douleur et optimiser votre sensation de plaisir. Demander des aides ou des conseils érotiques autour de vous est aussi une excellente idée : il y a de fortes chances que vos ami.e.s aient déjà été confrontés aux problèmes et ils seront donc de bons conseils pour vous rassurer et vous aider à trouver des solutions adaptées.  Pas de stress, les pannes ça se gère ! Êtes-vous confronté à une panne sexuelle ?  Restez calme ! C’est un problème qui se gère.  Voici ce que vous devez faire : Prenez soin de vous et gérez votre stress, Instaurez le dialogue, car il vous permettra de surmonter ensemble cette impasse, Pratiquez le slow sex pour ne pas avoir la pression de l'érection, Prenez rendez-vous chez un sexologue si le problème persiste. Mais ce qu’il faut surtout faire, c’est de modifier votre manière de percevoir le problème. Autrement dit : Dédramatisez la situation, Adoptez une approche positive en essayant de régler le problème ensemble, Faites du sexe autrement : utilisez des huiles de massages pour passer un moment agréable par exemple, Focalisez-vous sur l’avenir et restez optimiste. Si vous êtes avec la bonne personne, elle comprendra, c'est certain ! 

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Mais alors, est-ce que vous aussi vous avez déjà simulé ?

Simuler l'orgasme, c’est faire semblant d’atteindre le septième ciel. Il faut dire que c'est souvent la finalité qu'on apprécie quand on a un rapport sexuel. Si vous avez déjà simulé, dites-vous que vous n’êtes sans doute pas un cas isolé.  Une enquête menée par Amorelie, une marque de sextoys, en 2022 révèle que 49% des Français ont déjà simulé un orgasme, dont 67% sont des femmes. Cette pratique soulève des questions : Pourquoi feindre un plaisir inexistant et quelles en sont les répercussions ? Pourquoi est-ce qu’on choisit de simuler lors de certains rapports ? Les chercheurs ont bien tenté d’identifier les causes de la simulation d'orgasme, les plaisirs érotiques sont des sujets difficiles à évoquer. Les raisons derrière la simulation d'orgasme restent donc complexes et peu discutées et les témoignages sur ce sujet sont rares. Mais voici quelques informations qui pourraient vous éclaircir. Différences entre hommes et femmes dans la simulation d’orgasme Il est souvent dit que la simulation d’orgasme sexuel est une affaire de femmes. Or, ce n’est pas totalement vrai puisqu'une étude Ifop pour le site Online Séduction en 2019 a révélé que 42% des hommes sondés ont déjà simulé. La question qui se pose est : pourquoi autant d'hommes ont déjà simulés ?  Il faut dire que l’orgasme est toujours associé à l’éjaculation chez l’homme, c'est une preuve mécanique que le plaisir a été atteint. Mais ce n’est pas tout à fait vrai puisqu'un homme peut atteindre l’extase bien avant l’éjaculation. D’une manière plus précise, il peut avoir des orgasmes sans avoir éjaculé et vice versa. Pour les femmes, simuler est plus accessible, puisque que tout se passe dans ce que l'on renvoie à notre partenaire. La recette est simple : reproduire certaines réactions courantes liées à l’orgasme, notamment les cris et les contractions musculaires. Les raisons psychologiques et relationnelles Avant tout, il faut préciser que l’orgasme se caractérise par un pic de plaisir ressenti après stimulation des zones érogènes. Chez les femmes, la source de jouissance peut varier puisque l’organisme féminin est assez complexe. L'orgasme peut par exemple être clitoridien : il est alors provoqué par la stimulation du clitoris. S’il est déclenché par la pénétration, on parle alors d’orgasme vaginal. Certaines femmes arrivent aussi à jouir suite à de simples caresses ou encore avec une pénétration anale. Mais l’orgasme féminin peut également être mixte, à la fois clitoridien et vaginal, ou même être produit uniquement par la stimulation du point G. Selon les chercheurs, la simulation d’orgasme a des raisons psychologiques comme : le désir de protéger son partenaire et de ne pas le blesser, le désir de faire plaisir ou de rendre heureux son partenaire, le désir de mettre fin à un rapport sexuel déplaisant, le fait de ne pas ressentir de désir sexuel, l’incapacité de lâcher-prise. Et d'ailleurs la simulation d’orgasme peut également avoir des raisons relationnelles. En effet, pour certaines personnes, c’est un moyen de manifester l'attachement qu'il ou elle a pour l'autre partenaire. Elles se laissent alors prendre par l’excitation et l’amour ressenti durant l’acte sexuel. L'orgasme simulé est alors un moyen de faire plaisir à l'autre, ou parfois une peur de se sentir jugé. La simulation est donc orchestrée par crainte ou suite à une sensation d’insécurité. Simuler, c’est pas ouf pour nos relations de couple Simuler un orgasme, est-ce une tromperie ? Si vous vous posez cette question, c’est que vous vous sentez coupable d’avoir agi ainsi. En réalité, faire semblant d’avoir des orgasmes n’est pas une bonne option sur le long terme, c'est clair.  Les conséquences d’une telle décision peuvent être vraiment désagréables pour vous et votre partenaire et votre relation de couple.  Impact sur la confiance et la communication dans le couple Dans la majorité des cas, l’acte sexuel est censé vous procurer des plaisirs intenses. Il se produit grâce à un désir mutuel partagé entre deux partenaires : les sensations de plaisir sont censées être partagées. Même si parfois, on peut aussi avoir un max de plaisir en pratiquant le sexe de manière plus douce (slow sex, circlusion...) Si vous simulez dans le seul but de raccourcir ce moment intime, vous devez vous poser des questions. Il en est de même si vous simulez par contrainte dans le seul but de répondre à l’attente de votre partenaire. Dans ces cas, la simulation d’orgasme peut pratiquement nuire à l’épanouissement de votre couple : elle indique en effet un manque de communication et de confiance. Vous préférez vivre dans l’illusion qure tout va bien au lieu de reconnaître qu’il y a un problème. Les effets à long terme sur la satisfaction sexuelle En quête d’une vie sexuelle satisfaisante et agréable ? C’est tout bonnement impossible si vous faites toujours semblant de ressentir le plaisir qui n’existe pas. Les relations sexuelles deviendront pour vous une source de frustration. Au fil du temps, vous finirez par vous sentir floué et blasé, surtout lorsque la situation se répète. Et si on arrêtait de simuler ? Vous devez savoir avant tout que l’orgasme n’est pas une obligation. Alors, mettez de la confiance dans vos relations et arrêtez de simuler ! Pour commencer et garantir que vos moments intimes vous procurent du plaisir, vous pouvez débuter en faisant preuve d’honnêteté. Dites la vérité à votre partenaire ! Après tout, la sexualité ne devrait pas être un sujet tabou dans un couple. Au contraire, c’est le ciment qui va renforcer votre relation. Voici donc ce que vous devrez faire : Exprimer vos attentes et vos fantasmes pour que votre prochaine relation sexuelle soit parfaite, Discuter ensemble en cas de problème de dysfonctionnement sexuel. Attention ! Il faut aborder le sujet avec tact pour ne pas blesser l’amour-propre de votre partenaire. Il ne doit pas sentir qu’il est un mauvais coup. Évitez de parler de vos expériences passées ou de faire des comparaisons, il faut parler du problème présent, et ce, de manière positive. Comment se satisfaire et satisfaire sa moitié pour arrêter de simuler ? Voici quelques astuces qui vous permettront de profiter pleinement de vos moments intimes et d’éviter la simulation d'orgasme. Importance de connaître son propre corps Connaître ses organes génitaux, ses zones érogènes et sa source de plaisir, c'est clé pour avoir plus d'orgasmes. Mais vous devez également en parler avec votre partenaire, d’où la nécessité de bien communiquer. Il saura alors mieux comment vous donner du plaisir. Vous devez aussi vous rappeler que la pénétration vaginale est la dernière étape d’un acte sexuel : vos moments intimes peuvent débuter par des préliminaires et des jeux pour faire doucement monter la température. Ils permettent d’optimiser le désir et le niveau d’excitation et favorisent la lubrification du vagin, ce qui facilite la pénétration. Rôle des jouets et aides sexuelles Vous devez aussi savoir qu’il y a différentes façons de déclencher l’orgasme. Au lieu de simuler, il vaut mieux recourir à ces techniques. L’une d’entre elles consiste à utiliser les jouets pour adultes ou sextoys pour vous permettre de découvrir de nouveaux moyens de prendre du plaisir.  Vous pouvez par exemple tester le stimulateur clitoridien et vibromasseur : vous allez adorer The Amazing ! Il vous permettra d’atteindre l’extase en un rien de temps. Il existe aussi des produits conçus pour remédier au problème de lubrification vaginale et c’est fortement conseillé d’utiliser du lubrifiant naturel. Cela permet d'augmenter le plaisir et même peut-être la durée du rapport. Qui sait, grâce au lubrifiant, vous n'aurez peut-être plus besoin de simuler ! Alors, prêt à être 100% sincère avec vos partenaires ? Simuler l'orgasme, ça arrive à tout le monde et ce n'est pas la fin du monde. Mais rien ne vaut l’honnêteté et la sincérité parce qu'au fil du temps la simulation pourrait détériorer votre satisfaction sexuelle. Elle peut aussi nuire à votre relation de couple. Enfin, être sincère avec son partenaire, c’est favoriser le lâcher-prise. L’incapacité d’atteindre l’orgasme peut effectivement avoir pour cause : un blocage d’ordre psychologique, un manque de confiance en soi, un problème de communication. Si vous voulez avoir une vie sexuelle bien épanouie, misez sur la sincérité ! Osez en parler avec votre partenaire pour ne plus être obligé de faire une simulation d’orgasme !

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Exploration du pegging

Dans le vaste univers de la sexualité, où chaque désir est une porte vers de nouveaux horizons, il existe une pratique audacieuse qui invite à redéfinir les plaisirs et à briser les conventions : le pegging. Le pegging, ce n'est pas seulement une question de positions ou d'accessoires ; c'est une invitation à explorer, sans préjugés, les profondeurs de notre intimité, où le tabou laisse place à une liberté exaltante. Dans cet article, nous allons dévoiler les secrets du pegging. De sa définition à ses bienfaits, en passant par les techniques pour une pratique épanouissante, nous vous guidons pas à pas dans cet univers où le plaisir se conjugue au pluriel. Que vous soyez novice curieux ou connaisseur en quête de nouvelles perspectives, ce voyage au cœur du pegging promet de transformer votre vision de la sexualité. Qu'est-ce que le pegging? Le pegging, en termes simples, est l'acte où une personne, généralement une femme, pénètre son partenaire, souvent un homme, par voie anale, à l'aide d'un accessoire de plaisir. Cette pratique, loin d'être une simple inversion des rôles, est une danse sensuelle de pouvoir, de confiance et de plaisir partagé. Elle permet à chacun d'explorer de nouvelles facettes de sa sexualité, de découvrir des sensations inédites et d'approfondir la connexion avec son partenaire. La dynamique de genre dans le pegging Le pegging transcende les idées préconçues sur les rôles de genre dans la sexualité. Il invite à une réflexion plus profonde sur la manière dont nous percevons le plaisir, le pouvoir et la vulnérabilité dans nos relations intimes. Dans cette pratique, la personne qui pénètre n'est pas forcément celle qui domine; le pegging est plutôt un échange équilibré de contrôle et de lâcher-prise, où chaque partenaire a l'opportunité d'explorer et d'exprimer des aspects différents de leur sexualité. Cette inversion des rôles traditionnels peut être incroyablement libératrice. Elle offre une nouvelle perspective sur la sexualité, où le plaisir n'est pas dicté par les normes, mais par la curiosité, le respect mutuel et le désir de découvrir ensemble. Pourquoi le pegging fait du bien ? La prostate, souvent comparée au point G féminin, est une zone érogène clé chez l'homme, capable de procurer des sensations d'une intensité rarement égalée. Dans le pegging, la stimulation de la prostate n'est pas un simple acte mécanique ; c'est une danse sensuelle, un jeu de découverte où chaque mouvement peut déclencher des vagues de plaisir profond. Cette exploration permet non seulement d'accéder à des orgasmes plus intenses, mais aussi de découvrir une nouvelle dimension de la sexualité masculine, souvent négligée dans les pratiques traditionnelles. J’ai envie de tester le pegging : je m’y prends comment ? Aborder la conversation avec son partenaire Dans l'univers du pegging, la première étape est souvent la plus délicate : aborder le sujet avec son partenaire. Cette conversation, loin d'être un simple échange, est un pont vers une intimité plus profonde. Il s'agit d'ouvrir un espace de dialogue où les désirs, parfois tus, peuvent s'exprimer librement. Pour entamer cette discussion, choisissez un moment propice, où la complicité est présente, et abordez le sujet avec douceur et ouverture. Partager honnêtement ses appréhensions et ses envies Parler de pegging, c'est aussi partager ses envies, ses curiosités, mais aussi ses appréhensions. Il est essentiel de communiquer clairement pourquoi cette pratique vous intrigue ou vous attire. Expliquez ce que vous en attendez, et soyez également à l'écoute des réactions de votre partenaire. Cette transparence crée un climat de confiance et de respect mutuel, indispensable pour explorer de nouveaux territoires érotiques. Dépasser les idées reçues Le pegging est souvent entouré de préjugés et de malentendus. Il est crucial de les confronter ensemble, de démystifier les idées reçues pour voir cette pratique sous un jour nouveau. Discutez ouvertement des stéréotypes, des craintes, et des éventuelles barrières psychologiques. Cette démarche est un pas vers une sexualité plus libre et épanouie, où les tabous laissent place à la curiosité et à l'exploration. Trouver un terrain d’entente Dans cette quête commune, il est important de construire un terrain d'entente. Le pegging doit être une expérience partagée, où les deux partenaires se sentent à l'aise et excités par l'idée. Respectez toujours les limites de chacun et avancez à un rythme qui convient à tous les deux. Le consentement et le confort sont les clés d'une expérience de pegging réussie et gratifiante. La pratique du Pegging La confiance amène à la séduction Le pegging, cette danse intime où les rôles s'entremêlent, exige un cadre où règnent confiance et séduction. Avant de vous lancer, il est essentiel de créer un espace qui invite à la détente et à l'éveil des sens. Imaginez un cocon douillet, une lumière tamisée, une musique envoûtante en arrière-plan – un lieu où le quotidien s'efface, laissant place à l'intimité et à la découverte. Soyez à l’écoute de vos corps Lorsque vous entamez la pratique du pegging, rappelez-vous que la douceur est la clé. Chaque geste, chaque mouvement doit être guidé par l'écoute et la compréhension des besoins de l'autre. La communication est votre alliée : parlez, partagez vos sensations, ajustez votre rythme en fonction des réactions de votre partenaire. Quels accessoires pour démarrer le pegging ? Le choix des accessoires pour le pegging est un élément fondamental de cette pratique. Sélectionnez des jouets adaptés, qui respectent le confort et les limites de chacun. Voici les accessoires clés que vous devez iméprativement avoir sous la main : Un lubrifiant intime naturel, pour être certain que la pratique soit faites en douceur Un relaxant anal naturel si vous souhaitez vous assurer que la pratique se fera sans douleurs Un plug anal pour commencer la pratique doucement (et juste vos doigts feront aussi l’affaire !) Et après on fait quoi ? Partager un moment de tendresse Après une expérience aussi intense que le pegging, un moment d'aftercare, de soin et d'attention mutuelle, est essentiel. C'est l'occasion de se retrouver, de partager des caresses, des mots doux, et de se baigner dans la chaleur de l'instant. Cette étape, souvent négligée, est pourtant cruciale pour renforcer le lien émotionnel et la confiance entre les partenaires. Pour vous aider, vous pouvez aussi pratiquer le slow sex régulièrement, histoire d’apprendre à prendre soin de soi et de son partenaire. Partager ces moments à deux Prenez le temps de discuter de votre expérience, d'exprimer ce que vous avez ressenti, ce que vous avez aimé ou ce qui pourrait être amélioré. Cette communication ouverte est la clé pour comprendre les besoins et les désirs de chacun, et pour rendre les futures expériences de pegging encore plus gratifiantes. Explorer de nouvelles façons de se faire plaisir N'hésitez pas à expérimenter et à varier vos pratiques. Le pegging peut être le début d'un chemin vers une sexualité plus riche et diversifiée. Explorez ensemble d'autres formes de jeux érotiques, d'autres accessoires, d'autres scénarios. Chaque nouvelle exploration est une chance de découvrir des aspects inédits de votre sexualité et de celle de votre partenaire. Alors, vous êtes tenté.e.s par le pegging ? Alors, chères lectrices, nous voici au terme de ce voyage exquis à travers les méandres envoûtants du pegging. Nous avons exploré ensemble les contours de cette pratique, dévoilant ses secrets, ses plaisirs, et surtout, son incroyable potentiel à enrichir et à diversifier notre univers érotique. Le pegging, bien plus qu'une simple pratique, est une ode à la liberté, un hymne à l'exploration de nos désirs les plus profonds. Il nous invite à repousser les frontières de notre intimité, à questionner nos rôles, et à embrasser une sexualité plus riche, plus ouverte, et infiniment plus gratifiante.

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Exploration du Kink Sexe : c'est quoi exactement ?

Le terme "kink" désigne des pratiques sexuelles qui sortent des normes traditionnelles, souvent associées au BDSM, à la domination, à la soumission ou aux fétichismes. Dans notre intimité, se cachent parfois des désirs et des curiosités que nous n'osons pas toujours explorer. Les "kinks", ces pratiques sexuelles qui semblent sortir des sentiers battus, sont souvent enveloppés de mystère et de malentendus. Pourtant**, ils représentent une facette fascinante et authentique de notre sexualité.** Dans cet article, nous allons doucement lever le voile sur ce monde méconnu, en abordant avec délicatesse et précision ce que signifie réellement avoir un kink. Loin des clichés et des jugements, nous explorerons ensemble la richesse et la diversité de ces pratiques, en soulignant leur place dans une sexualité épanouie et consentie. Qu’est-ce qu’un Kink ? Un kink, dans son essence, est une inclination ou un intérêt pour une activité sexuelle qui sort de l'ordinaire. Cette "sortie de l'ordinaire" est subjective et varie grandement d'une personne à l'autre. Pour certains, un kink peut être aussi simple que l'exploration du sexe oral ou anal, tandis que pour d'autres, il peut s'agir de pratiques plus élaborées comme le bondage, le shibari (l'art japonais du bondage par cordes), ou les jeux de rôles érotiques. La traduction littérale de Kinky en française, c’est d’ailleurs simplement “Coquin.e”. Les préjugés sur les Kinky’s Les kinks ont souvent été perçus comme tabous ou marginaux. Cependant, dans une société qui évolue vers plus d'ouverture et de compréhension de la diversité sexuelle, ces pratiques commencent à être vues sous un jour nouveau. Il est essentiel de reconnaître que les kinks, lorsqu'ils sont pratiqués de manière consensuelle et sécuritaire, font partie intégrante de la sexualité humaine et peuvent enrichir l'expérience érotique. Les pratiques de Kink Sexe courantes Parmi les kinks les plus courants, nous retrouvons des pratiques telles que le BDSM (Bondage, Discipline, Domination, Soumission, Sadisme et Masochisme), les jeux de rôles, le fétichisme (comme le foot fetish), et bien d'autres. Cela peut être aussi le fait d'explorer les plaisirs prostatiques par exemple. Chacun de ces kinks offre une fenêtre sur les désirs profonds et les fantasmes de l'individu, permettant une exploration personnelle et partagée de la sexualité.  Si je suis Kink, suis-je aussi fétichisste ? Pour démystifier le monde du Kink Sexe, il est essentiel de distinguer ce concept du fétichisme, deux termes souvent confondus mais qui, en réalité, sont complètement différents. Cette distinction, abordée avec un esprit ouvert et pédagogique, nous aide à mieux comprendre la richesse de la sexualité humaine. C’est quoi le fétichisme exactement ? À la différence du Kinky, le fétichiste se concentre spécifiquement sur un objet ou une partie du corps qui devient source d'excitation sexuelle. Contrairement au kink, qui peut englober une variété de pratiques, le fétichisme est généralement plus ciblé. Par exemple, une fascination pour les pieds, connue sous le nom de foot fetish, est un type de fétichisme. Le consentement est clé dans le Kink Sexe ! La base de toute pratique Kink Le consentement est le socle sur lequel repose toute pratique de kink. Il s'agit d'un accord clair et enthousiaste entre adultes consentants, essentiel pour assurer une expérience sécuritaire et agréable pour tous les participants. Dans le domaine des kinks, où les pratiques peuvent être intenses et très personnelles, le consentement prend une dimension encore plus significative. Le consentement doit être clair et évident Le consentement n'est pas seulement un simple "oui" ou "non". Il implique une compréhension et un respect des limites et des désirs de chacun. Cela signifie également être attentif aux réactions de son partenaire et être prêt à ajuster ou à arrêter l'activité si nécessaire. Communiquer sur ses désirs et ses limites La communication est la clé pour une exploration réussie des kinks. Elle permet de partager ses désirs, ses limites, et ses attentes avec son ou ses partenaires. Une communication efficace et bienveillante aide à créer un climat de confiance et d'ouverture, essentiel pour explorer les kinks de manière épanouie. Utiliser des techniques connues pour poser ses limites Il est important de développer des techniques de communication adaptées à ce contexte. Cela peut inclure des discussions préalables détaillées, l'utilisation de "safewords" (mots de sécurité), et des débriefings après les sessions pour partager les ressentis et les expériences. J’ai des pratiques Kink : c’est un problème ? Avant de pouvoir pleinement vivre et partager ses kinks, il est essentiel de les reconnaître et de les accepter en soi. Cette démarche d'auto-acceptation est souvent un voyage intérieur profond, où l'on se confronte à ses propres désirs, parfois en décalage avec les normes sociales. Il s'agit d'un processus d'exploration personnelle, où l'on apprend à s'écouter et à respecter ses propres inclinations sexuelles. Aller au-delà du regard des autres Les kinks peuvent parfois être perçus comme tabous ou hors normes. Il est donc important de travailler sur soi pour dépasser ces barrières sociétales et se libérer des préjugés. Cela implique fréquemment de se défaire de la culpabilité ou de la honte qui peut être associée à ces pratiques. Partager ses Kinks avec quelqu’un Une fois que l'on a accepté ses propres kinks, l'étape suivante est de les partager avec son ou ses partenaires. Cette démarche nécessite une communication ouverte et honnête, ainsi qu'une attention particulière au consentement mutuel. Il est important de créer un espace de dialogue où chacun se sent en sécurité pour exprimer ses désirs et ses limites. Le partage des kinks peut grandement enrichir la relation et l'intimité avec son partenaire. Cela permet de découvrir de nouvelles facettes de la sexualité ensemble, dans un cadre de respect et de confiance. Il est essentiel de toujours veiller à ce que les pratiques soient agréables et acceptées par tous les participants. Nos conseils pour développer votre pratique du Kink Sexe La curiosité pour plus de plaisir L'expérimentation des kinks est une invitation à la découverte de soi et de l'autre. C'est un voyage où la curiosité et l'ouverture d'esprit sont vos meilleurs alliés. Que ce soit en explorant de nouvelles sensations, des jeux de rôles, ou des scénarios BDSM, chaque expérience est une opportunité d'enrichir votre vie sexuelle et de renforcer votre connexion avec votre partenaire. Une expérience différente pour toutes et tous Chaque personne est unique, et de ce fait, chaque exploration des kinks l'est également. Il est important de personnaliser votre expérience en fonction de vos désirs, de vos limites et de celles de votre partenaire. L'expérimentation doit toujours être adaptée à votre niveau de confort et d'intérêt. Par exemple, vous pourriez aimer essayer un sextoy comme notre sextoy spécial point G alors que votre partenaire lui n’en a pas envie. C’est 100% ok. Éviter les jugements au maximum Dans les pratiques Kink, on doit accepter son regard sur soi-même, mais aussi et surtout prenbdre l’autre tel qu’il est. C’est ok si une pratique ne nous convient pas et qu’on n’a pas envie d’aller plus loin, mais l’autre peut aimer ce qui lui plaît, c’est son choix. Alors, ça vous tente ? En abordant les kinks avec ouverture et curiosité, nous nous donnons la chance de mieux comprendre non seulement nos propres désirs, mais aussi ceux de nos partenaires. C'est dans cette compréhension et cette acceptation que réside la clé d'une sexualité épanouie et enrichissante. N'oubliez pas que chaque parcours est unique et que le plus important est de rester fidèle à soi-même, en écoutant et en respectant ses propres limites et celles des autres. Les kinks, lorsqu'ils sont explorés dans un cadre de consentement et de respect mutuel, peuvent ouvrir les portes à une dimension nouvelle et exaltante de l'intimité. L’essentiel c’est de s’amuser et de prendre son pied avec bienveillance !

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Réinventer sa sexualité avec la circlusion : de nouvelles perspectives

Dans l'univers infini de la sexualité, où chaque caresse, chaque souffle, chaque mouvement écrit une histoire unique, un terme émerge du silence et suscite la curiosité : la circlusion. Ce mot, à la sonorité presque mystique, ouvre les portes d'une réflexion profonde sur nos pratiques intimes, nos désirs cachés, et les paradigmes souvent inexplorés de notre intimité. Mais qu'est-ce que la circlusion, exactement ? Loin d'être un simple néologisme, ce concept, né de la plume d'une penseuse féministe, invite à repenser la sexualité au-delà des normes établies, au-delà de la pénétration traditionnellement glorifiée. C'est une invitation à explorer un monde où le plaisir se redéfinit, où les rôles s'inversent et s'entremêlent, où chaque partenaire devient acteur et créateur de son propre plaisir. Dans cet article, nous allons dévoiler les secrets de la circlusion. Nous explorerons ses origines, sa signification, et surtout, comment elle peut transformer notre façon de vivre la sexualité. Que vous soyez novice ou experte en la matière, laissez-vous guider dans ce voyage au cœur de la circlusion, où chaque découverte promet d'enrichir votre univers sensuel. Circlusion : de quoi parle-t-on ? Qu'incarne réellement la circlusion ? Née de l'esprit éclairé de l'écrivaine féministe allemande Bini Adamczak en 2016, la circlusion est bien plus qu'un simple mot. C'est une réponse, un contrepoint audacieux à la pénétration, souvent perçue comme l'alpha et l'oméga de la sexualité. Si la pénétration est l'acte d'introduire, d'insérer, la circlusion, elle, se définit par l'acte d'entourer, d'enrober, de recevoir activement. Imaginez un instant : un monde où la sexualité n'est plus unidirectionnelle, mais un dialogue, un échange équilibré où chaque partenaire est à la fois donneur et récepteur. Dans la circlusion, le pouvoir et le plaisir ne sont plus l'apanage de celui qui pénètre, mais partagés, co-créés dans un acte d'union où chacun est pleinement acteur. Cette redéfinition nous invite à repenser nos interactions les plus intimes. Elle nous pousse à reconnaître que dans l'acte sexuel, chaque partenaire, qu'il soit pénétrant ou pénétré, joue un rôle actif et puissant. En adoptant la circlusion dans notre langage et notre pratique, nous transformons notre manière de vivre la sexualité, de la ressentir, de la partager. C'est une invitation à explorer, à expérimenter, à redécouvrir notre corps et celui de nos partenaires sous un jour nouveau, plus équilibré et harmonieux. Circlusion et pénétration : une excellente complémentarité Dans le ballet de la sexualité, où chaque mouvement compte et chaque geste a sa signification, la circlusion et la pénétration se jouent ensemble, non pas en opposés, mais en partenaires complémentaires. En intégrant la circlusion dans notre palette de pratiques sexuelles, nous ouvrons la porte à une sexualité plus équilibrée. Nous reconnaissons que le plaisir n'est pas unidirectionnel, mais un échange, un flux continu entre les partenaires. La circlusion nous enseigne que dans cet échange, chaque partenaire, qu'il soit celui qui pénètre ou celui qui est pénétré, a un rôle actif à jouer, une contribution unique à apporter. Cette complémentarité entre circlusion et pénétration nous invite à repenser les rôles traditionnels dans la sexualité. Elle nous pousse à questionner les idées reçues sur l'actif et le passif, sur le donneur et le receveur. Elle va au-delà du plaisir pénétratif et se fait encore mieux quand elle est accompagnée : Avec notre lubrifiant naturel : pour pouvoir avoir une expérience agréable lors de cette pratique Avec d’autres facilitant de l’expérience sexuelle comme notre huile de massage sensuelle qui permet de découvrir le corps de votre partenaire en douceur La circlusion permet une nouvelle approche de la sexualité La circlusion n'est pas seulement une pratique sexuelle ; c'est une révolution culturelle. Elle nous invite à repenser nos idées préconçues sur la sexualité, à déconstruire les normes établies et à envisager le plaisir sous un nouveau jour. Ce concept nous pousse à questionner les dynamiques de pouvoir traditionnelles et à envisager une sexualité plus égalitaire et inclusive. Plaisir partagé et équité dans le sexe Dans la circlusion, la notion de domination, souvent associée à la pénétration, est remise en question. Ce n'est plus une question de qui domine et qui est dominé, mais plutôt de comment chaque partenaire peut contribuer activement au plaisir partagé. La circlusion nous enseigne que le plaisir est un terrain de jeu égalitaire, où chaque personne a un rôle à jouer, sans prédominance ni soumission. Une nouvelle approche du plaisir En adoptant le terme de circlusion, nous adoptons un nouveau langage pour parler de sexualité. Ce langage plus inclusif et équilibré reflète une approche plus holistique du plaisir, où chaque aspect de l'acte sexuel est valorisé. C’est aussi un excellent moyen de faire durer le plaisir plus longtemps ! Qui peut explorer la circlusion ? La beauté de la circlusion réside dans son universalité. Ce concept transcende les genres, les orientations sexuelles et les pratiques. Il offre une nouvelle perspective, une nouvelle façon de vivre et de ressentir la sexualité qui est accessible à tous. Que l'on soit dans une relation hétérosexuelle, homosexuelle, ou autre, la circlusion nous invite à repenser notre manière de donner et de recevoir du plaisir. Circlusion dans les relations hétérosexuelles Dans les relations hétérosexuelles, la circlusion peut être vue comme une invitation à explorer au-delà des rôles traditionnels. Elle encourage les partenaires à expérimenter avec des dynamiques où le plaisir et l'initiative ne sont pas limités par les normes de genre. C'est une opportunité pour les hommes et les femmes de redécouvrir leur sexualité, de s'ouvrir à de nouvelles formes de plaisir et d'intimité. Diversité des pratiques sexuelles La circlusion enrichit également les pratiques sexuelles en dehors du cadre hétéronormatif. Elle offre une nouvelle dimension aux relations lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et queer, en mettant l'accent sur la réciprocité, la créativité et le partage équitable du plaisir. Dans chaque interaction, la circlusion permet de reconnaître et de valoriser la contribution active de chaque partenaire. Circlusion symbole d’inclusivité En fin de compte, la circlusion est un symbole d'inclusivité et de diversité dans la sexualité. Elle nous rappelle que le plaisir et l'intimité ne sont pas définis par notre corps ou notre orientation, mais par notre capacité à connecter, à partager et à explorer ensemble. La circlusion est une célébration de la diversité sexuelle, une invitation à tous à redécouvrir le plaisir sous un jour nouveau et plus équilibré. Comment intégrer la circlusion dans vos pratiques sexuelles ? Communiquer avec votre partenaire L'intégration de la circlusion dans votre vie sexuelle commence par la communication ouverte et honnête avec votre partenaire. Discutez de vos désirs, de vos curiosités et de vos limites. La circlusion est une danse à deux, où chaque partenaire doit se sentir écouté, respecté et valorisé. Explorer la pratique L'exploration de la circlusion est un voyage de découverte. Prenez le temps d'expérimenter avec différentes techniques et positions qui mettent en valeur la réceptivité active. Soyez attentifs aux réactions de votre corps et de celui de votre partenaire. Rappelez-vous, il n'y a pas de "bonne" façon de pratiquer la circlusion ; ce qui compte, c'est le plaisir partagé et la connexion. Pratiquer le slow-sex est aussi un excellent moyen d’avancer dans cette nouvelle pratique. Alors, vous vous lancez ? Nous avons exploré ensemble ce concept révolutionnaire, dévoilant ses multiples facettes et son potentiel à transformer notre vision de la sexualité. La circlusion n'est pas seulement une pratique ; c**'est une porte vers une compréhension plus profonde de nos désirs, une invitation à redéfinir le plaisir et à équilibrer les dynamiques de pouvoir** dans nos échanges intimes. Mais, comme toute exploration, celle-ci ne s'arrête pas aux mots lus ou entendus. Elle commence véritablement lorsque vous, dans l'intimité de votre chambre ou de votre esprit, décidez de mettre en pratique ces nouvelles connaissances. La circlusion est une expérience à vivre, à ressentir, à partager. Elle est une étincelle qui peut allumer un feu de passion et de découverte dans votre vie sexuelle.

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Comment bien embrasser ?

Dans le ballet de la séduction, le baiser occupe une place de choix, un moment suspendu où deux âmes se frôlent, où les cœurs s'accélèrent. Mais qu'est-ce qui fait d'un simple contact des lèvres une symphonie de sensations, un souvenir gravé dans le marbre de nos émotions ? Est-ce l'art, la technique, ou un je-ne-sais-quoi qui transcende l'instant ? Dans cet article, nous allons explorer ensemble les secrets d'un baiser réussi. Pas seulement les techniques – bien qu'elles aient leur importance – mais aussi l'alchimie subtile qui transforme un geste en une expérience inoubliable. Que vous soyez novice ou experte en la matière, il y a toujours quelque chose de nouveau à découvrir dans l'art de bien embrasser. Un bon baiser, ça commence par quoi ? Un baiser, c'est bien plus qu'un simple contact des lèvres. C'est un langage, un art, une expression de désir et d'affection. Mais alors, comment bien embrasser ? Comment transformer ce geste en une expérience mémorable pour vous et votre partenaire ? Choisir le moment idéal Le baiser parfait commence bien avant le contact des lèvres. Il naît d'un regard, d'une complicité, d'un moment choisi avec soin. Il s'agit de sentir le bon timing, de percevoir cette étincelle dans le regard de l'autre qui dit "oui, maintenant". Ce moment peut être spontané, surgi d'un éclat de rire partagé, ou soigneusement préparé, une fin de soirée où les mots deviennent superflus. L'important est d'être en phase avec l'autre, de respecter son espace et son désir. Y aller à son rythme Un bon baiser ne se précipite pas. Il se savoure, se construit lentement. Commencez par de légers effleurements, explorez la douceur des lèvres de l'autre, laissez monter le désir. Un baiser peut être doux et tendre, ou passionné et intense, mais il doit toujours être un voyage, pas une destination. Laissez-vous guider par vos sensations et celles de votre partenaire, et découvrez ensemble le rythme et l'intensité qui vous conviennent. C’est vrai quand on embrasse, mais c’est aussi vrai quand on veut faire un cunnilingus ou une fellation parfaite. En posant ces bases, vous créez un terrain propice à un baiser non seulement agréable mais mémorable. Un baiser qui ne se limite pas à un simple contact physique, mais qui devient une véritable communication entre deux êtres. L’art du baiser : aller plus loin pour faire le baiser parfait Jouer avec ses lèvres, mais aussi avec son corps Un baiser, c'est bien plus que le contact des lèvres. C'est une danse où chaque partie de votre corps joue un rôle. Votre main qui caresse doucement la nuque, vos doigts qui glissent dans les cheveux, votre corps qui se rapproche subtilement... Chaque geste ajoute une couche d'intensité et de passion au baiser. Soyez présente dans chaque toucher, chaque rapprochement, en harmonie avec les réactions de votre partenaire. Pour augmenter l’érotisme vous pouvez aussi embrasser le corps de votre partenaire et même temps que vous mettez un préservatif. De quoi faire flamber ce moment nécessaire qui nous protège mais qui nous permet aussi de nous faire du bien. Utiliser la langue pour plus de sensualité Le fameux "French kiss", un classique indémodable. Mais comment bien l'exécuter ? Commencez lentement, en effleurant la langue de votre partenaire avec la vôtre. C'est un jeu de séduction, un échange doux et exploratoire. Laissez la passion monter progressivement, en accord avec le rythme de l'autre. Rappelez-vous, c'est une conversation intime, pas une compétition. Quelques règles d’or pour un French Kiss inoubliable : Y aller doucement Attention à ne pas mordre Toujours essayer de suivre le rythme de l’autre Se faire confiance Dans l'art du baiser, la confiance en soi est essentielle. Ne vous laissez pas submerger par l'anxiété ou les doutes. "Est-ce que je le fais bien ?" "Comment dois-je incliner ma tête ?" Laissez ces questions s'envoler. Concentrez-vous sur le moment, sur les sensations, sur la connexion avec votre partenaire. Un baiser est une expression de vos émotions, de votre désir. Soyez authentique, soyez vous-même, et le reste suivra naturellement. Chaque baiser devient une opportunité d'explorer, de découvrir, et de partager un moment d'intimité unique. Explorer le corps entier avec vos lèvres Dans notre quête pour maîtriser le fait d’embrasser parfaitement nous découvrons que l'art du baiser ne se limite pas aux lèvres. C'est une exploration sensuelle qui va bien au-delà, une invitation à découvrir et à chérir chaque parcelle de l'être aimé. Découvrir le corps entier de son partenaire Un baiser n'est pas seulement un échange de lèvres, c'est une conversation entre deux corps. Lorsque vos lèvres se détachent, laissez-les vagabonder. Explorez le cou, les épaules, le creux de l'oreille. Chaque zone érogène est une terre inexplorée, un univers de sensations à découvrir. Mais souvenez-vous, le consentement est roi. Chaque mouvement, chaque exploration doit être une danse harmonieuse de désirs partagés. Et pour découvrir le corps de votre partenaire vous pourriez aussi adorez faire des massages pour permettre au désir de s’installer. Vous avez bien de la chance, puisque notre gel de massage est comestible : de quoi masser et embrasser en même temps. Permettre au désir de s’installer Dans l'art du baiser, le désir est un feu qui doit être alimenté avec soin. Un baiser peut être le prélude à une intimité plus profonde, une invitation à explorer les profondeurs de la passion. Mais il est essentiel de se laisser guider par le flux naturel des émotions. Laissez le désir monter, laissez-le vous guider, mais ne le précipitez jamais. C'est dans cette tension, dans cette attente, que le baiser trouve sa véritable puissance. Le baiser peut aussi être un moyen de garder du désir quand on veut prolonger l’acte sexuel et justement alterner entre les plaisirs qu’on offre à sa moitié. Bien embrasser : ce qu’il ne faut pas faire Un baiser peut être un moment de pure magie, mais quelques erreurs peuvent transformer cette alchimie en un souvenir moins agréable. Voici quelques écueils à éviter pour garder vos baisers aussi envoûtants que désirés. Avoir une haleine désagréable La fraîcheur est essentielle. Une haleine peu agréable peut briser le charme d'un instant. Assurez-vous de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire, et n'hésitez pas à utiliser un rafraîchisseur de bouche avant un moment intime. C'est un petit geste, mais il a un impact considérable sur la qualité de vos baisers. Avoir des lèvres douces Des lèvres douces et bien soignées invitent au baiser. Hydratez vos lèvres régulièrement et exfoliez-les doucement pour éviter toute rugosité. Un baiser commence bien avant le contact des lèvres ; il commence par la promesse d'une douceur irrésistible. S’assurer du consentement de ses partenaires Le consentement est la pierre angulaire de tout échange intime. Un baiser forcé ou non désiré n'est jamais agréable. Soyez à l'écoute de votre partenaire, respectez ses limites et ses désirs. Un baiser partagé dans le respect mutuel est infiniment plus intense et satisfaisant. En évitant ces erreurs, vous assurez que vos baisers restent des moments de complicité et de plaisir partagé. Un bon baiser est un équilibre délicat entre passion, respect et attention aux détails. Gardez ces conseils en tête, et chaque baiser sera un chapitre mémorable dans votre histoire d'amour. La clé pour un baiser réussi : savoir dire ce qu’on ressent et ce qu’on aime La clé d'un baiser mémorable réside souvent dans la communication. Parlez avec votre partenaire de vos préférences, de ce que vous aimez et de ce que vous aimeriez explorer. Un feedback honnête et bienveillant peut transformer un bon baiser en un moment inoubliable. N'ayez pas peur d'exprimer vos désirs et d'écouter ceux de l'autre.

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Avec quoi se masturber ? Le guide complet pour des moments intimes inoubliables

Hello à toi avide du plaisir ! Si tu es ici, c'est probablement parce que tu es curieu.x.se, ou peut-être même en quête d'une nouvelle façon de te faire plaisir. Et tu sais quoi ? Tu es au bon endroit ! La masturbation, ce doux art de l'auto-plaisir, est aussi ancien que l'humanité elle-même. Et si autrefois, elle était entourée de mystères et de tabous, aujourd'hui, nous la célébrons comme une forme d'expression, d'exploration et, osons le dire, d'art ! Dans ce guide, nous allons plonger quelques conseils de base sur la masturbation, explorer les techniques les plus simples et les plus naturelles, et même découvrir quelques objets du quotidien qui peuvent se transformer en alliés inattendus. Et bien sûr, pour celles qui sont prêtes à passer au niveau supérieur, nous parlerons des jouets qui ont révolutionné le monde du plaisir. Alors, prêt.e pour un voyage à travers les âges, les cultures et les sensations ? Attache ta ceinture (ou plutôt, détache-la 😉), car nous embarquons pour une aventure intime inoubliable ! Les bases de la masturbation Ah, la masturbation ! Ce doux moment d'intimité que l'on s'accorde, cette petite bulle de plaisir où l'on se retrouve avec soi-même. Mais d'où vient cette pratique si universelle et si intime à la fois ? La masturbation, c’est finalement l'une des premières formes de plaisir que l'on découvre, souvent bien avant les premières expériences sexuelles à deux. Et pour cause, c’est tout à fait normal de se masturber ! La masturbation est naturelle, bénéfique pour la santé, et permet de mieux connaître son corps et ses désirs. Alors, si quelqu'un te dit un jour que c'est mal, rappelle-toi que nos ancêtres s'y adonnaient déjà avec délectation ! L'importance de l'hygiène dans la masturbation Se masturber, c'est bien. Le faire dans de bonnes conditions, c'est encore mieux ! L'hygiène est primordiale, que ce soit pour une session solo ou à deux. Alors, avant de plonger dans le vif du sujet, quelques précautions sont à prendre : Se laver les mains : avant toute chose, assurez-vous que vos mains sont propres. Lavez-les soigneusement avec du savon pendant au moins 20 secondes. Nettoyage des sextoys : si vous utilisez des jouets, il est crucial de les nettoyer avant et après chaque utilisation avec un nettoyant adapté comme celui dispo dans notre boutique ou de l'eau tiède et du savon doux. Utilisation de lubrifiants appropriés : si vous utilisez un lubrifiant, assurez-vous qu'il est compatible avec votre sextoy (par exemple, évitez les lubrifiants à base de silicone avec des jouets en silicone). Stockage des sextoys : Rangez vos jouets dans un endroit propre, sec et à l'abri de la poussière. Utilisez des pochettes ou des étuis dédiés si possible. Évitez de partager des sextoys : Si vous le faites, utilisez un préservatif pour couvrir le jouet et changez-le avant qu'une autre personne ne l'utilise. Attention aux objets du quotidien : cela peut ^tre ultra sympa d’utiliser des objet du quotidien pour se faire du bien, par contre, il faut absolument s’assurer qu’ils soient propres et lavés avant usage. Avec quoi se masturber simplement ? La magie de la masturbation manuelle La simplicité a parfois du bon, n'est-ce pas ? Et quand il s'agit de se faire plaisir, nos mains sont souvent nos meilleures alliées. Elles connaissent chaque recoin de notre corps, chaque courbe, chaque frisson. Alors, comment optimiser cette connaissance pour un plaisir décuplé ? Tout d'abord, il est essentiel d'explorer les différentes techniques et mouvements possibles avec les doigts. Des caresses douces aux pressions plus appuyées, chaque personne a ses préférences. N'hésite pas à varier les rythmes, à jouer avec les sensations. Et surtout, prends ton temps. La masturbation est un voyage, pas une course. Mais au-delà des techniques, il est crucial de connaître et de stimuler les zones érogènes. Le clitoris est bien sûr le grand favori, mais n'oublie pas les lèvres, le mont de Vénus, et même les seins. Chaque zone peut offrir des sensations uniques, alors pourquoi se priver ? Les objets du quotidien pour la masturbation Qui a dit qu'il fallait forcément un sextoy pour se faire plaisir ? Parfois, les objets les plus anodins peuvent se transformer en instruments de plaisir. Quelques idées d’objets trop cool à utiliser pour se masturber : Coussins et oreillers : ils peuvent être utilisés pour créer une pression ou une friction contre le corps. En plaçant un coussin entre les jambes et en le serrant ou en le frottant, on peut stimuler les zones érogènes. Douchette à main : L'eau courante peut être une source de plaisir, surtout si la douchette a différents réglages de pression. Tu vas voir, tu vas kiffer de ouf ! Brosse à cheveux : peut-être que tu t’es déjà posé.e la question un matin, face au miroir, entrain de te préparer. Évidemment, la poignée de certaines brosses peut être utilisée pour la stimulation externe 😉 Écharpes et foulards : ils peuvent être utilisés pour la ligature ou pour caresser le corps. Glaçons : ils peuvent être utilisés pour une stimulation par le froid, mais assurez-vous de les envelopper dans un tissu pour éviter les brûlures dues au froid. Avec un peu d'imagination, les possibilités sont infinies ! Pourquoi utiliser des jouets pour se masturber ? La masturbation, ce doux moment où l'on se connecte à soi-même, où l'on explore chaque parcelle de son corps à la recherche du plaisir ultime. Mais avez-vous déjà pensé à pimenter un peu ces instants ? À ajouter une touche d'innovation pour décupler les sensations ? Si ce n'est pas le cas, laissez-moi vous introduire au monde merveilleux des sextoys. Les sextoys : une révolution pour le plaisir Les sextoys, loin d'être de simples gadgets, sont de véritables alliés du plaisir. Ils ont été conçus pour répondre à une multitude de désirs et de besoins. Chez Goliate, nous avons une gamme qui saura vous séduire, peu importe où vous en êtes dans votre parcours de découverte. Des stimulateurs clitoridiens aux vibromasseurs en passant par les jouets anaux, il y a un monde de sensations à explorer. Mais comment s'y retrouver dans cette jungle de plaisirs ? La première étape est de définir ce que vous recherchez. Souhaitez-vous une stimulation externe, interne, ou les deux ? Une fois que vous avez une idée claire, le choix devient plus aisé. Et n'oubliez pas, chaque sextoy est une invitation à une nouvelle aventure sensorielle. Les avantages des vibromasseurs et stimulateurs Les vibromasseurs et stimulateurs clitoridiens tiennent une place spéciale dans le cœur de nombreuses utilisatrices. Et pour cause ! Ces petits bijoux sont conçus pour cibler les zones les plus sensibles, offrant des vagues de plaisir à chaque utilisation. Mais pourquoi sont-ils si populaires ? Leur secret réside dans leur capacité à offrir une multitude de sensations. Grâce à leurs différents modes et intensités, ils peuvent caresser, titiller, ou même envahir de plaisir. Et chez Goliate, nous sommes particulièrement fiers des retours positifs que nous recevons. Nos utilisatrices le confirment : ces jouets sont un must-have pour toute personne cherchant à enrichir sa vie intime. On vous sélectionne même nos deux jouets préférés pour bien se masturber : Se masturber avec The Amazing : pour stimuler son clitoris comme une cheffe Se masturber avec My Pleasure : pour atteindre le point G (et le septième ciel), en un clin d’œil Avec quoi se masturber quand on est déjà expert.e ? La masturbation est un voyage, une exploration continue de notre propre corps. Et comme tout voyage, il y a toujours de nouveaux territoires à découvrir, de nouvelles sensations à expérimenter. Si vous avez déjà exploré les plaisirs basiques de la masturbation, peut-être est-il temps de pousser un peu plus loin les frontières de votre plaisir. L'exploration du plaisir anal L'univers du plaisir anal reste encore méconnu pour beaucoup, souvent entouré de tabous et de préjugés. Pourtant, cette zone érogène recèle un potentiel orgasmique incroyable. Chez Goliate, nous avons une gamme spécialement dédiée à la stimulation anale, conçue pour vous offrir une expérience à la fois douce et intense. L'engagement de Goliate pour une masturbation épanouie La masturbation n'est pas qu'une simple quête de plaisir. C'est aussi un acte d'amour-propre, un moment où l'on prend soin de soi. Chez Goliate, nous le comprenons parfaitement. C'est pourquoi nous nous engageons à vous offrir des produits de qualité, conçus pour votre bien-être. Chaque sextoy, chaque produit que vous trouverez sur notre site a été sélectionné avec soin, dans le respect de normes strictes. Car pour nous, encourager une sexualité saine et épanouie passe aussi par le choix de produits sûrs, respectueux de votre corps. La masturbation, qu'elle soit manuelle ou assistée par des jouets, est une forme d'expression personnelle, une célébration de soi. Et nous sommes là pour vous accompagner dans cette découverte, en vous offrant des produits de qualité, conçus avec soin et passion. Si cet article a éveillé votre curiosité, nous vous invitons à le partager et à nous suivre sur les réseaux sociaux pour plus de conseils !

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Nos secrets pour tenir plus longtemps et faire durer le plaisir

Aventurié.èr.es de l'épanouissement intime, cet article est pour vous. Si tu es ici, c'est probablement parce que tu cherches des astuces pour faire durer le plaisir... et tu es au bon endroit ! Chez GOLIATE, nous croyons fermement que le bien-être sexuel est un art, et comme tout art, il nécessite un peu de pratique, d'astuces et de connaissances. Alors, prêt.e à découvrir comment tenir plus longtemps au lit et transformer chaque moment intime en une symphonie inoubliable ? Accroche-toi, car ce guide est ta carte au trésor pour des nuits plus longues, plus intenses et plus satisfaisantes. Et entre nous, qui n'aimerait pas un peu plus de magie sous la couette ? 😉 L'importance de la lenteur et de la sensualité Ah, l'endurance au lit ! Un sujet qui suscite tant de curiosité et parfois même, d'inquiétudes. Mais avant de plonger tête baissée dans les astuces et techniques pour tenir plus longtemps, prenons un moment pour comprendre ce qui se passe réellement dans notre corps. Le rôle du cerveau et des hormones Tout commence dans la tête. Notre cerveau joue un rôle majeur dans notre capacité à tenir la distance. Il libère des hormones comme la dopamine et la sérotonine qui influencent notre excitation et notre point de non-retour. Alors, avant de chercher des solutions externes, pourquoi ne pas commencer par comprendre notre propre chimie interne ? L'importance de la respiration Respirer. Un acte si naturel et pourtant si crucial dans l'art de prolonger le plaisir. Une respiration profonde et contrôlée peut aider à retarder l'orgasme et à augmenter l'endurance. Et ce n'est pas tout ! Elle permet aussi de mieux ressentir chaque sensation, chaque frisson. Alors, la prochaine fois que les choses s'intensifient, n'oubliez pas de prendre une grande inspiration. L'influence de la santé physique Eh oui, votre condition physique joue également un rôle. Une meilleure circulation sanguine, une endurance cardiovasculaire accrue et une musculature pelvienne solide peuvent faire des merveilles pour augmenter votre temps au lit. Alors, avant de chercher des pilules magiques, peut-être qu'une petite séance de sport pourrait être la solution ? L'impact de la santé mentale Last but not least, notre état d'esprit. Le stress, l'anxiété, la pression de la performance... tous ces facteurs peuvent affecter notre endurance. Apprendre à se détendre, à communiquer avec son partenaire et à se débarrasser des attentes irréalistes peut être la clé pour tenir plus longtemps et, surtout, pour profiter pleinement de chaque moment. Astuces et techniques pour prolonger le plaisir Ah, le moment que vous attendiez toutes avec impatience ! Après avoir exploré les rouages internes de notre endurance, il est temps de dévoiler ces petites astuces et techniques qui peuvent transformer une nuit ordinaire en une épopée de plaisir prolongé. Alors, prenez des notes, mesdames, car voici quelques pépites d'or pour celles qui cherchent à savoir comment tenir plus longtemps au lit. La technique du "stop and start" C'est un classique, mais c'est parce qu'il fonctionne ! L'idée est simple : lorsque vous sentez que vous approchez du point de non-retour, faites une pause. Respirez profondément, changez de position ou concentrez-vous sur les préliminaires. Une fois que vous vous sentez prête, reprenez là où vous vous étiez arrêtée. Cette technique permet non seulement de prolonger le plaisir, mais aussi d'intensifier l'orgasme final. Les exercices de Kegel Mesdames, si vous ne connaissez pas encore les exercices de Kegel, il est grand temps de les découvrir ! Ces petits mouvements, qui consistent à contracter et à relâcher les muscles du plancher pelvien, peuvent faire des merveilles pour votre endurance au lit. Et le meilleur ? Vous pouvez les pratiquer n'importe où, n'importe quand. Alors, pourquoi ne pas en faire une routine quotidienne ? Les jouets intimes pour l'entraînement Le monde des jouets intimes regorge de trésors pour celles qui cherchent à tenir plus longtemps. Des anneaux péniens aux stimulateurs de point G, ces petits gadgets peuvent vous aider à découvrir de nouvelles sensations et à renforcer votre endurance. Et n'oublions pas qu'ils ajoutent aussi une touche ludique à vos ébats ! Chez Goliate, on vous propose de vous entraîner avec notre joujou spécial point G, notre fabuleux My Pleasure. Vous pouvez aussi utiliser du lubrifiant naturel, peu importe votre sexe, pour maximiser votre plaisir pendant les pénétrations et pendant les préliminaires. La communication avec le partenaire Ne sous-estimez jamais le pouvoir de la communication. Parler ouvertement de vos désirs, de vos limites et de vos sensations avec votre partenaire peut vous aider à trouver le rythme parfait pour prolonger le plaisir. Après tout, le sexe est une danse à deux, n'est-ce pas ? Savoir communiquer, c’est aussi savoir dire quand vous allez jouir, pour voir si c’est le bon moment pour votre partenaire et aussi éventuellement lui proposer de changer de position si vous voulez prolonger votre rapport. L'ajout d'accessoires pour diversifier les sensations Ah, le monde incroyable des accessoires intimes ! Si vous pensez que le sexe est déjà incroyable en soi, attendez de découvrir comment les bons outils peuvent le transformer en une expérience cosmique. Plongeons ensemble dans cet univers de sensations décuplées. Le monde fascinant des accessoires intimes Les jouets sexuels ne sont pas seulement pour les soirées solitaires ou les moments coquins en solo. Ils peuvent être de véritables alliés pour diversifier les sensations et ajouter une touche pimentée à vos ébats. Vibrants, rotatifs, pulsants... il y en a pour tous les goûts et toutes les envies. Alors, prêtes à découvrir comment ces petits trésors peuvent ajouter de la variété à votre vie intime ? Des moments prolongés grâce à la magie des accessoires Certains jouets sont spécialement conçus pour aider à prolonger le plaisir. Que ce soit en retardant l'orgasme, en intensifiant les sensations ou en explorant de nouvelles zones érogènes, ils peuvent être de véritables game-changers. The Amazing : le must-have de votre tiroir coquin Parlons un peu de "The Amazing". Ce petit bijou est rapidement devenu un incontournable pour celles qui cherchent à savoir comment tenir plus longtemps au lit. Avec ses multiples modes de vibration et sa forme ergonomique, il promet des nuits inoubliables et des orgasmes à répétition. Si vous ne l'avez pas encore essayé, c'est le moment de vous laisser tenter ! Les techniques avancées pour maîtriser l'orgasme Maîtriser l'orgasme... Un rêve pour beaucoup, mais une réalité pour celles qui connaissent les bonnes techniques. Tout comme un baiser passionné peut être l'élément déclencheur d'une nuit torride, maîtriser son orgasme peut transformer une expérience agréable en un moment inoubliable. Alors, prêtes à découvrir ces techniques secrètes ? La technique du "squeeze" : quand l'art de l'embrassade rencontre la maîtrise de l'orgasme Tout comme il y a un art à bien embrasser, il y a une science derrière la maîtrise de l'orgasme. La technique du "squeeze", ou "pression", consiste à exercer une pression sur la base du pénis ou sur le clitoris juste avant l'orgasme. Cette simple action peut retarder le point de non-retour et prolonger le plaisir. C'est un peu comme retenir un baiser passionné pour le rendre encore plus intense. Musculation du périnée : le pouvoir caché du périnée Le périnée, souvent négligé, est en réalité un super-héros de la maîtrise orgasmique. Tout comme une bonne technique de baiser nécessite une certaine maîtrise des lèvres et de la langue, un orgasme contrôlé nécessite un périnée fort. En renforçant ces muscles, vous pouvez non seulement améliorer votre contrôle sur l'orgasme, mais aussi intensifier vos sensations. Le périné est une excellente piste, que vous soyez un homme ou une femme, pour maîtriser vos orgasmes. Testez de nouvelles positions pour faire durer le sexe Tout comme un danseur explore de nouveaux mouvements pour enrichir sa performance, changer de position au lit peut transformer une expérience agréable en un moment inoubliable. Si vous cherchez à savoir comment tenir plus longtemps au lit, sachez que la variété est le sel de la vie... et du plaisir. Alors, prêtes à découvrir de nouvelles chorégraphies du désir ? La danse du désir : l'importance de la variété Varier les positions n'est pas seulement un moyen d'ajouter du piquant à vos ébats, c'est aussi une façon de découvrir de nouvelles sensations. Chaque position offre un angle, une profondeur et une stimulation différentes. En changeant régulièrement, vous pouvez non seulement prolonger le plaisir, mais aussi découvrir ce qui vous fait vraiment vibrer. Positions recommandées : quelques pas de danse pour tenir la distance La cuillère : Cette position douce et intime permet une pénétration profonde tout en laissant les mains libres pour explorer d'autres zones érogènes. Le missionnaire modifié : Avec l'homme légèrement décalé ou avec les jambes de la femme sur ses épaules, cette variante du missionnaire permet une stimulation différente et peut aider à retarder l'orgasme. La cowgirl inversée : En plus d'offrir une vue imprenable à l'homme, cette position permet à la femme de contrôler le rythme et la profondeur, ce qui peut être utile pour prolonger le plaisir. La position du missionnaire : elle peut procurer énormément de plaisir, surtout quand on sait la varier comme il se doit. Prêt.e.s à tenir plus longtemps au lit ? Alors, chère exploratrices et explorateurs du plaisir, nous voilà arrivées au bout de cette aventure passionnante. Si tu as lu jusqu'ici, c'est que tu es vraiment déterminée à transformer ta vie intime en une véritable œuvre d'art. Chez GOLIATE, nous sommes convaincus que chaque personne mérite des moments intimes à la hauteur de ses désirs. Et si tu te sens prêt.e à passer à la vitesse supérieure, pourquoi ne pas jeter un œil à notre collection exclusive d'accessoires qui te guideront vers de nouveaux sommets de plaisir ? Et n'oublie pas, le voyage est aussi important que la destination. Alors, continue d'explorer, d'apprendre et de te faire plaisir. Après tout, tu le mérites bien ! Et si tu as des questions ou des retours à partager, notre équipe est là pour toi.N’hésite pas à nous poser tes questions directement sur notre compte Insta !

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Ces zones érogènes que l’on ne connait pas !

Les zones érogènes sont des régions du corps humain particulièrement sensibles à la stimulation, pouvant provoquer une réponse sexuelle ou érotique. Ces zones varient d'une personne à l'autre et peuvent être influencées par des facteurs biologiques, psychologiques et sociaux. Qu'est-ce qu'une zone érogène ? Une zone érogène est une partie du corps humain particulièrement sensible à la stimulation, capable de provoquer une réponse érotique ou sexuelle. Ces zones sont dotées d'un grand nombre de terminaisons nerveuses, ce qui les rend particulièrement réceptives au toucher, à la pression ou à d'autres formes de stimulation. Les zones érogènes ne se limitent pas aux organes génitaux. Bien que ces derniers soient souvent les plus associés à la réponse sexuelle, d'autres parties du corps, comme les lèvres, le cou, les oreilles, les seins, ou même l'intérieur des cuisses, peuvent également être considérées comme érogènes. La sensibilité de ces zones peut varier d'une personne à l'autre, et ce qui est stimulant pour l'un peut ne pas l'être pour l'autre. On est tout.e.s différent.e.s Il est également important de noter que la perception des zones érogènes peut être influencée par des facteurs psychologiques, culturels et individuels. Par exemple, certaines cultures ou religions peuvent avoir des tabous concernant certaines parties du corps, ce qui peut influencer la manière dont les individus perçoivent et réagissent à la stimulation de ces zones. En somme, les zones érogènes jouent un rôle crucial dans l'intimité et la sexualité humaine, offrant une multitude de voies pour explorer et augmenter le plaisir érotique. Les zones érogènes classiques L’homme et la femme possèdent tous deux des zones érogènes dites primaires (chez l’homme, le pénis, les testicules, le point P, chez la femme, les seins, la vulve, le clitoris, le vagin…). Ces zones mettent tout le monde d’accord : elles sont innervées, sensibles, et au toucher, elles procurent du plaisir. Seulement, découvrir son corps ne s’arrête pas là ! Il existe aussi les zones érogènes secondaires, plus personnelles, qui se réveillent selon une personnalité, un moment, un partenaire, un fantasme… La sensibilité de ces zones peut varier considérablement d'une personne à l'autre, et ce qui est stimulant pour l'un peut ne pas l'être pour l'autre. Zones érogènes communes aux hommes et aux femmes Les lèvres : Une des premières zones que les couples explorent, elles sont extrêmement sensibles au toucher. Le cou : Les baisers, les morsures légères ou les caresses peuvent provoquer une forte réaction. Les oreilles : Les lobes en particulier peuvent être très sensibles aux baisers ou aux morsures légères. La nuque : Une zone souvent négligée mais très sensible. Les seins et les mamelons : Chez certaines personnes, la stimulation des mamelons peut provoquer une forte excitation. Le bas du dos : Particulièrement sensible aux caresses et aux massages. L'intérieur des cuisses : Une zone proche des organes génitaux et donc très sensible. Les pieds : Certains trouvent que les massages des pieds ou la stimulation des orteils peuvent être érotiques. Zones érogènes spécifiques aux hommes Le pénis : Évidemment, c'est l'une des principales zones érogènes pour les hommes. Les testicules : Bien qu'ils soient sensibles, ils peuvent être très réactifs à une stimulation douce. Le frein : La bande de tissu sous le gland du pénis, particulièrement sensible. L'anus et la prostate : La stimulation anale peut être plaisante pour certains hommes, et la prostate est souvent appelée le "point G masculin". Zones érogènes spécifiques aux femmes Le clitoris : Une zone extrêmement sensible et souvent centrale pour le plaisir féminin. La vulve : Comprend les lèvres internes et externes, toutes deux sensibles à la stimulation. Le vagin : En particulier, la zone connue sous le nom de "point G", située à quelques centimètres à l'intérieur sur la paroi antérieure du vagin. L'anus : Tout comme chez les hommes, certaines femmes trouvent la stimulation anale agréable. Dans tous les cas, quand on parle de stimulation anale, c’est essentiel de faire cela avec du lubrifiant. Beaucoup d’entres nous sommes conscient.e.s dans zones érogènes “classiques”. Ce que nous ne savons pas, c’est que nous n’avons jamais fini de les réveiller pour de nouvelles sensations et que… nous en possédons d’autres, jusqu’ici discrètes, qui pourraient bien nous faire grimper aux rideaux demain ! Exploration. Les zones érogènes originales et à tester de toute urgence Certains vont adorer qu’on titille leurs orteils, d’autres vont s’enflammer lors d’une caresse sur leur ventre. Et si nous sommes tous dotés de zones érogènes primaires, nous avons tous des zones secondaires à explorer. Autrement dit, on n’a jamais fini de se connaître ! Entre les zones déjà parcourues qui cachent de nouveaux plaisirs et celles que nous n’avons jamais abordées… l’extase n’est pas loin ! Exploration des zones érogènes Nous nous comprenons, nous comprenons notre partenaire, et nous éprouvons fréquemment du plaisir basé sur nos propres standards. Suivre un chemin familier est confortable et forme notre "essence érotique". Cependant, pour explorer des territoires érogènes inconnus et ressentir de nouvelles émotions, focalisons-nous sur la sensualité et la délicatesse. Des préliminaires étendus sont indispensables pour dépasser nos gestes familiers et oser explorer, en solo ou en duo. Lorsque le désir s'intensifie et que nous nous laissons emporter, nous effleurons chaque zone du corps de notre partenaire, l'encourageant à en faire autant. Une autre manière de s'immerger dans la sensualité est à travers le massage. Trouvons un endroit douillet au lit, créons une atmosphère agréable, et débutons par des massages mutuels. Prendre son temps Il est inutile d'anticiper l'acte intime qui pourrait suivre : ce n'est pas l'objectif principal et cela nous détourne de l'instant présent. Concentrons-nous plutôt sur la découverte du corps de l'autre, de son dos à son buste, du pli de son bras à sa nuque, de ses cuisses à ses fesses... Un moment sans fin s'offre Réveiller ses zones érogènes : conseils Passer sa main sur un avant-bras… bof ? Le toucher est un art ! Et pour réveiller une zone érogène, touchons autrement ! On use de la pulpe de ses doigts pour un maximum de frisson, on agrippe ou on sort légèrement ses ongles pour une emprise un peu plus sauvage…  On change d’approche, de méthode ! Et aussi de rythme. Plus vite, moins vite, on alterne. Sans oublier d’utiliser notre bouche, très sensible, humide, chaude, qui permet d’approcher les recoins du corps de notre partenaire autrement. Pour finir, les sextoys vibrants peuvent être de véritables « moteurs ». Le jouet Goliate My Pleasure sera le compagnon idéal. Spécialement conçu pour stimuler votre intimité ou celle de votre partenaire, il vibrera sur toutes les parties érogènes de votre corps avec une puissance telle que certains recoins de votre anatomie se réveilleront. Communiquer avec son partenaire : la clé du succès Il nous touche, on le touche… Pour découvrir nos propres zones érogènes mais aussi celles de notre partenaire, écoutons-nous l’un et l’autre et n’hésitons pas à communiquer ! Lorsque vous parcourez le corps de votre partenaire, soyez attentif à ses réactions, sa respiration, l’expression de son visage… Vous comprendrez alors si vous êtes sur la bonne voie. Tout comme lui vous observera en vous caressant : indiquez-lui via des sons, des soupirs… et que vous aimez ça. Et puis, les mots restent tout à fait utiles en plus de ce langage non verbal. « J’adore, essaie encore »… En communiquant, on rend la balade toujours plus surprenante, on s’aventure ensemble, à deux, sur de nouveaux terrains.  

Lire plus

Nos conseils – Mister Ose

MASTURBATION : TABOUS, PRÉJUGÉS ET BONNES PRATIQUES

À travers mon travail, je reçois énormément de questions liées à la masturbation et je me rends compte que cette pratique est beaucoup plus taboue que ce que l’on croit tout en étant farcie de préjugés, ce qui n’aide pas à avancer sur la question. Aujourd’hui, je vous propose de faire la peau aux idées reçues pour redéfinir la vision que l’on a de cette pratique solitaire au départ (mais qui peut très bien s’inscrire dans la vie de couple) et de parcourir ensemble les meilleures façons de se masturber, notamment grâce à l’utilisation de lubrifiant.  La masturbation est-elle normale ? La réponse est oui ! Oui à 100% ! De la même manière qu’il est OK de ne pas se masturber. En effet, tout le monde n’en n’éprouve pas l’envie ni le besoin. Cette non envie peut se présenter ponctuellement ou sur le plus long terme. Quoi qu’il en soit, il est important de faire fi des injonctions pour tendre vers plus de respect envers soi-même.  La masturbation est un moment privilégié et beaucoup de personnes font l’erreur de la comparer avec un rapport entre deux de personnes. Nous ne le répèterons jamais assez : le plaisir pris est différent, le ressenti est différent, la mécanique et l’envie sont aussi différentes.  En effet, la plupart du temps et à titre d’exemple, elle nécessite moins d’énergie. Il suffit d’être fatigué·e ou d’avoir une grosse charge mentale pour que cette envie prenne le dessus. La masturbation, du plaisir pour soi Aussi, la masturbation vous permet de vous octroyer un moment de plaisir de la façon dont vous en avez envie et au rythme où vous le souhaitez. Je vous rassure, il n’y a strictement rien d’anormal à préférer la masturbation au rapport de temps en temps. C’est simplement humain et nous sommes très nombreux·ses à raisonner de cette manière.  Aussi, il est important de noter que la masturbation n’est ni synonyme de trahison ni d’insatisfaction ou encore de tromperie. Elle s’inscrit dans le temps que l’on prend pour soi au même titre qu’un temps de lecture ou de loisir par exemple. Au-delà de ça, elle permet de se reconnecter à son corps, d’apprendre à le connaître et à le ressentir. La masturbation pour plus de libido De plus, elle peut être une bonne alliée lorsqu’on vit une discordance de libido au sein du couple, mais également une partenaire de jeu à deux ! Eh oui ! Vous pouvez très bien partager un moment de plaisir en vous masturbant l’un·e devant l’autre ou en vous masturbant l’un·e l’autre.  Se masturber avec du lubrifiant : le guide  Les avantages de la masturbation avec du lubrifiant  L’utilisation de lubrifiant rend la masturbation plus fluide et plus agréable. De plus, il permet de réduire la douleur en cas de sécheresse de la zone intime. Il est donc essentiel de choisir un bon lubrifiant à appliquer sur les parties génitales pour atteindre un plaisir inégalé. À ce titre, je vous conseille notamment le gel lubrifiant Glisse Sensuelle de chez Goliate. En plus d’avoir un effet longue durée, il est bio, vegan et 100% français ! Un must have composé à + de 99% d’ingrédients naturels ! Bref, tout ce qu’on aime !  La masturbation du pénis avec du lubrifiant  Pour une masturbation du pénis réussie, n’hésitez pas à verser une noisette de lubrifiant au creux de la main. Vous pouvez, selon vos affinités, en ajouter un peu plus pour une sensation de glisse accrue. Ensuite, appliquez-en sur toute la longueur de la verge, de la base jusqu’au sommet du gland. Le lubrifiant se réchauffera vite par les mouvements de va-et-vient que vous exercerez.  Pour un plaisir encore plus grand, n’hésitez pas à faire des mouvements lents et amples pendant de longues minutes en glissant votre pénis dans la main. Vous pouvez aussi vous attarder sur le combo gland + frein pour varier les plaisirs.  Lors de la masturbation, n’hésitez pas à ajouter du lubrifiant chaque fois que vous jugerez bon d’en remettre. Les sensations engendrées par la glisse et l’humidité procurée par le lubrifiant seront encore meilleures !  Enfin, sachez que que les lubrifiants à base d’eau sont également compatibles avec les sextoys (contrairement aux lubrifiants à base de silicone qui sont à proscrire avec des jouets eux aussi en silicone !). Si vous en avez à disposition et si l’envie est présente, n’hésitez pas à les utiliser pour rendre ce moment unique !  La masturbation du clitoris avec du lubrifiant  Pour une masturbation clitoridienne pleine de plaisir, versez une noisette de lubrifiant sur le bout de vos doigts et appliquez-la délicatement sur votre clitoris en faisant des mouvements circulaires. De cette façon, vous lubrifierez également une partie de la vulve et éviterez les irritations liées aux frottements si vous vous masturbez avec les doigts.  Si vous avez une appétence pour la masturbation pénétrative, vous pouvez aussi mettre un peu de lubrifiant à l’intérieur du vagin de façon à stimuler la zone G ou toute autre zone susceptible de vous procurer du plaisir (vous vous connaissez mieux que personne, faites-vous confiance !).  Enfin, sachez que vous pouvez également utiliser le sextoy de votre choix - un stimulateur clitoridien par exemple comme le The Amazing - pour accroître le plaisir ressenti ou si vous souhaitez tout simplement prendre du plaisir en fournissant un moindre effort (les sextoys sont aussi là pour ça et on ne va pas s’en plaindre !).  Les précautions à prendre  Etant donné que vos mains sont en contact avec les parties intimes, pensez à les laver correctement avec du savon et de l’eau tiède avant votre séance de masturbation.  Si vous utilisez du lubrifiant et ce, malgré sa composition 100% naturelle, pensez toujours à le tester en amont sur une zone de votre peau (hors zone intime) afin de vous assurer que vous n’y êtes pas allergique.  Normalement, il ne devrait pas y avoir de souci mais on n’est jamais trop prudents.Enfin, pensez à vous limer les ongles afin d’éviter les blessures, notamment si vous comptez utiliser vos doigts pour la pénétration. Vous l’aurez compris, la masturbation est une pratique très saine et très agréable. La masturbation avec du lubrifiant, c’est encore mieux ! Alors, n’hésitez pas à en utiliser, même lors de vos rapports pour les rendre encore plus agréables, plus fluides et moins douloureux pour certain·es d’entre vous !

Lire plus

Nos conseils – Mister Ose

LE GUIDE COMPLET DU DEEP SPOT

Le corps féminin est composé de nombreuses zones érotiques et érogènes. Aujourd’hui, focus sur une zone exclusivement féminine qui offre un plaisir intense chez beaucoup de personnes lorsqu’elle est stimulée, j’ai nommé le Deep Spot. Point G, Point A, Deep Spot : Comment s’y retrouver ? L’anatomie féminine regorge de zones sensibles et très innervées qui peuvent, chez beaucoup de personnes, procurer d’innombrables plaisirs, tous aussi différents les uns que les autres. Seulement, il est parfois difficile de s’y retrouver tant leurs appellations peuvent paraître floues. Suivez le guide, je vous explique tout de A à Z. Le Point G Le Point G a été baptisé ainsi en référence au gynécologue allemand Ernst Gräfenberg qui l’a découvert dans les années 1950. Récemment, ce fameux Point G a été rebaptisé en Zone G car une étude de 2022 suggère qu’elle serait composée de cinq régions érogènes distinctes. Celles-ci se situent à environ deux phalanges de l’entrée du vagin, sur la paroi antérieure, en direction de la vessie. Il est d’ailleurs possible d’identifier cette zone par sa texture rugueuse, en plaçant ses doigts en crochet vers le haut. Le Point A ou Deep Spot Le Point A et le Deep Spot (point profond en anglais)… c’est exactement la même chose, et c’est d’ailleurs le sujet qui nous intéresse aujourd’hui. Il désigne une zone se situant aussi dans le vagin, mais bien plus profondément que la Zone G, près du col de l’utérus pour être plus exact. Riche en terminaisons nerveuses, elle déclencherait chez bon nombre de personnes des orgasmes multiples et intenses lorsqu’elle est stimulée. Pour cela, il faut apprécier la pénétration, qui plus est profonde (ndlr : J’en profite pour rappeler que la pénétration n’est pas obligatoire lors d’un rapport et qu’il est possible de prendre du plaisir de bien d’autres façons). Mais pourquoi… Deep Spot ? Le deep spot (point profond, donc) **se situe près du col de l’utérus, soit « au bout du bout » comme l’indique son nom. Ce point se diviserait en réalité en deux points très sensibles, de part et d’autre du col de l’utérus : le « front deep spot » (l’avant) et le « back deep spot » (l’arrière). Mais pourquoi parler d’avant et d’arrière ? Le col de l’utérus « s’enfonce » légèrement dans le vagin, qui lui est incliné et vise le bas du dos. Ainsi, deux petits culs de sac existent. Comment trouver le Deep Spot ? Situé tout au fond du vagin, il est identifiable par sa consistance plus douce au toucher que la paroi vaginale. Il est également important de noter qu’il est très sensible à la pression. Aussi, si vous restez à l’écoute de votre corps et des sensations qu’il vous procure, vous saurez l’identifier sans trop de difficultés. Pourquoi le trouver ? La stimulation du deep spot (avant ou arrière, comme vous voulez) provoquerait des orgasmes extrêmement puissants. Vous pourriez découvrir de nouveaux plaisirs et des sensations vaginales étonnantes ! Ou pas : une question de goûts et de couleurs… Toutes les femmes n’y seront pas sensibles de la même façon. En tout cas, pas de stress et de pression : que vous le trouviez ou non, que vous l’appréciez ou non, votre vie sexuelle ne s’arrête pas là. Sachez que votre corps regorge de zones toutes aussi intéressantes et excitantes. Nos conseils pour trouver le Deep Spot Pour ce faire, n’hésitez pas à prendre le temps. Cela peut paraître évident au premier abord mais nos quotidiens étant ponctués par de nombreuses tâches, nous pouvons avoir tendance à oublier de lever le pied. La sexualité ne déroge pas à cette règle et il convient parfois de prendre du temps pour soi afin de se (ré)approprier son corps. Lorsque l’on souhaite découvrir de nouveaux plaisirs comme c’est le cas ici, il est extrêmement important de savoir identifier chaque sensation quelle qu’elle soit. En pratiquant cette introspection régulièrement, il devient plus facile d’apprendre à se connaître et ainsi, de mieux connaître ses envies et, a fortiori, ses besoins. Quelles sont les sensations qu’il procure ? Chaque corps étant différent, les sensations peuvent varier d’une personne à une autre. Sa stimulation peut, chez certaines femmes, se suffire à elle-même tant le point est sensible. Pour d’autres, ajouter une stimulation du clitoris sera nécessaire pour accroître ce plaisir. Enfin, il est important de noter que ces sensations peuvent également être désagréables. Si tel est le cas, n’hésitez pas à changer de position avant de réitérer l’expérience. Si ça ne change rien à ce que vous ressentez, n’insistez pas. Une fois encore, la sexualité est assez riche pour pouvoir s’octroyer du plaisir sans nécessairement stimuler le Deep Spot. Conseils et astuces : comment le stimuler ? Le deep spot peut être stimulé seul·e ou à deux. En solo, vous pouvez aller chercher le Point A si vous avez de longs doigts. Dans le cas contraire, vous pouvez utiliser un sextoy pour l’atteindre plus facilement. À ce propos, je vous conseille d’utiliser des jouets assez longs comme le vibromasseur rabbit My Pleasure (celui-ci pourra vous procurer un plaisir clitoridien en plus de vous aider à atteindre le Deep Spot) ou tout autre sextoy, vibrant ou non, d’une longueur d’au moins 8 cm. En duo, votre partenaire peut également utiliser ses doigts recourbés vers le haut, un jouet ou son pénis. À noter que certaines positions facilitent sa stimulation. Parmi elles : la levrette, l’andromaque, l’amazone et ses variantes ou encore l’enclume. Notons aussi que la sodomie peut aussi stimuler le deep spot indirectement si vous êtes adeptes du sexe anal. Les précautions à prendre pour stimuler le Deep Spot Quelle que soit la pratique à laquelle on s’adonne, il convient de prendre des précautions pour limiter les risques. Le Point A se trouvant dans une zone très sensible, il est important tout d’abord de le stimuler avec douceur (au moins dans un premier temps) afin d’éviter au maximum les douleurs. De plus, si vous avez des rapports sexuels avec un·e partenaire occasionnel·le, n’oubliez pas de vous protéger ! La meilleure solution reste encore le préservatif. Notez que vous pouvez en obtenir gratuitement en pharmacie sur simple ordonnance de votre médecin traitant. Enfin, si vous stimulez le Deep Spot, n’oubliez pas de vous laver correctement les mains en amont si vous utilisez vos doigts et/ou de laver vos sextoys avec un produit adapté. Et pour la suite ? J’espère que ces quelques conseils vous auront aidé à y voir plus clair quant à cette zone érogène qu’est le Deep Spot. Et n’oubliez pas, si vous n’êtes pas friand·es de pénétration, le sexe non pénétratif regorge lui aussi de pratiques qui sauront à coup sûr vous offrir des plaisirs savoureux.  

Lire plus

Nos conseils – Maëlle Marchandon

13 Conseils pour Prendre soin de ton Sexe

Prendre soin de son sexe fait partie intégrante de la vie sexuelle, et pourtant, on nous apprend rarement comment s’y prendre. Malheureusement, la vulve est plus sensible que le pénis aux désagréments comme les infections urinaires, ou les déséquilibres de la flore… Mais les règles d’hygiène s’appliquent pour tout le monde ! Quelques conseils pratiques permettent d’assurer une bonne hygiène tout en évitant la plupart des difficultés. Prends soin de sa vulve  Pour laver son sexe :  Lave ta vulve une fois par jour, mais attention, uniquement la partie externe ! Le vagin est auto-nettoyant, il ne faut jamais mettre d’eau ou de savon en interne, au risque de déséquilibrer totalement ta flore. Quel produit utiliser ? L’idéal est d’utiliser un soin lavant doux (sans savon, sans parfum) ou simplement de l’eau claire, selon ta préférence. Même s’il n’est pas nécessaire d’acheter des produits spécialisés (qui sont chers et contiennent souvent du parfum), évite tout de même les gels douche ultra-parfumés du commerce. Un soin lavant doux de parapharmacie est idéal. Se laver, oui, mais pas trop : lave ta vulve une fois par jour, pas plus ! Les lavages trop fréquents peuvent déséquilibrer ta flore. Si tu ressens le besoin d’un rafraîchissement en cours de journée (par exemple, lorsque tu as tes règles) tu peux te rincer à l’eau claire, mais sans ajouter de produit ou de savon. Sèche bien ta vulve après la douche, pour éviter de capturer l’humidité dans cette zone sensible. Les lingettes et déodorants sont à proscrire ! En plus d’être inutiles, ils sont souvent nocifs. Utilise uniquement des produits bio et bon pour le corps, comme le baume soin régénérant pour la vulve.  Quelques conseils dans ta sexualité Tout ce qui entre en contact avec ta vulve doit être propre : le lavage des mains (/ de sextoy, de pénis…) est obligatoire avant la masturbation ou le sexe. On ne passe pas de l’anus à la vulve : l’anus et le rectum contiennent des bactéries qui ne doivent jamais entrer en contact avec cette zone, au risque d’entraîner des désagréments comme une vaginose, une mycose ou encore une infection urinaire. Cela vaut aussi pour un passage de l’anus (externe) à la vulve (externe), même s’il n’y a eu aucune pénétration. Par contre, faire l’inverse ne cause aucun problème ! Va faire pipi après le sexe : cela diminue le risque d’infection urinaire, en enlevant toutes les petites bactéries qui auraient pu venir se loger dans ton urètre.  Des conseils pour la vie quotidienne : Bois beaucoup d’eau et privilégie les sous-vêtements en coton. Avec ou sans poils ? Les poils sont hygiéniques : ils forment une barrière qui diminue légèrement le risque d’infection. La décision de les garder ou de les enlever doit dépendre de tes envies et de tes préférences. Bonus : regarde ta vulve dans un miroir ! Cette zone du corps est souvent délaissée, pourtant, mieux se connaître fait partie intégrante de l’épanouissement sexuel Si tu te sens à l’aise avec cela, prends un petit miroir (ou l’appareil à selfie de ton portable), et regarde ta vulve en essayant de repérer les différents éléments : clitoris, méat urétral, lèvres internes (« petites lèvres »), lèvres externes (« grandes lèvres »), entrée du vagin.Aide-toi d’une illustration en cas de doute.   Prends soin de son pénis Lave ton pénis : Il doit être nettoyé soigneusement chaque jour. Le pénis est généralement moins sensible aux déséquilibrés de la flore que la vulve, il est donc tout à fait possible d’utiliser du savon ou du gel douche pour se laver, même si un soin lavant doux reste idéal. Si tu n’as pas eu d’opération de circoncision, n’oublie pas de décalotter ton pénis pour laver ton gland. Le scrotum (peau qui entoure les testicules) et l’anus doivent aussi être nettoyés avec précaution. Touche tes testicules : Le cancer des testicules se soigne très bien s’il est dépisté de façon précoce. Et le meilleur moyen de le repérer vite, c’est de se palper les testicules régulièrement ! Une fois par mois, sous la douche avec de l’eau savonneuse, utilise une main pour tenir tes testicules, et l’autre pour les palper à la recherche d’une anomalie : petite boule dure sous la peau, douleur, gonflement… En cas de doute, va rapidement consulter ton médecin généraliste. Prends soin de tes partenaires : Certes, le pénis est moins sensible que la vulve aux infections et déséquilibres. Mais un défaut d’hygiène de ta part pourrait entraîner un désagrément chez ta ou ton partenaire. Prendre soin de sa santé sexuelle, c’est aussi penser aux autres en ayant une bonne hygiène, en prévoyant des préservatifs à sa taille, en se renseignant sur ce qui pourrait créer un problème pour son/sa partenaire, et en consultant au moindre signal d’alerte. Trouve le bon préservatif : Un préservatif trop serré peut créer une perte de sensations, et un préservatif trop large a plus de risques de glisser pendant un rapport. Un bon préservatif est bien ajusté, mais pas trop serré. Si tu as un doute sur ta taille, tu peux te rendre sur ce site. Prendre soin de son sexe, c’est aussi... Accepte son odeur : La vulve et le pénis ne sentent pas la rose et c’est normal ! Tant que ton hygiène est bonne et que ton odeur ne change pas soudainement, il n'y a pas de raison de t’inquiéter.  Consulte à la moindre alerte : Pertes inhabituelles, apparition d’une petite boule, démangeaisons, changement soudain de l’odeur de ton sexe, plaques, douleurs, écoulement étrange… Tout signal inhabituel doit t’amener à consulter rapidement ton médecin généraliste. La plupart des difficultés et désagréments peuvent se régler facilement s’ils sont pris en charge correctement. En cas de problème, évite les "remèdes maisons" : De nombreuses personnes essayent de traiter des mycoses ou vaginoses avec des remèdes farfelus (comme se mettre du yaourt ou de l’ail dans le vagin !).Résultat : le plus souvent, la situation empire. Demande l’avis de ton médecin ou gynéco avant de tenter quoi que ce soit qui sorte de l’ordinaire pour régler ta difficulté, et n’oublie pas que les traitements médicaux traditionnels (ovules, antibiotiques…) sont les plus efficaces et les plus sûrs ! Se protéger des IST : Les IST sont malheureusement en recrudescence à cause d’une baisse d’utilisation des protections. Utiliser des préservatifs et se dépister régulièrement sont les deux meilleurs moyens de s’en prémunir ! J’espère que ces quelques conseils t’aideront à prendre soin de ton sexe en toute simplicité.   Et surtout, pour prendre soin de son sexe, on apprend aussi à prendre du plaisir !  Par exemple, en testant notre super Rabbit !  

Lire plus

Nos conseils – Mister Ose

DIRTY TALK : Le guide des débutant.e.s

Selon une étude australienne menée en 2015 par le Professeur Peter Jonason et son équipe, parue dans les Archives of Sexual Behavior, 92% des personnes interrogées parleraient lors d’un rapport sexuel. Mais qu’est-ce que le Dirty Talk ? De quoi s’agit-il exactement ? Focus aujourd’hui sur cette pratique qui fait grimper la température ! Dirty Talk : Définition Le Dirty Talk désigne une pratique consistant à prononcer des phrases ou des mots plus ou moins osés lors d’un rapport sexuel. Même si initialement le Dirty Talk est associé à des mots exclusivement crus, les scientifiques, à travers leur étude, ont identifié 8 grands thèmes permettant de les catégoriser. Et comme vous allez le voir, il y en a pour tous les goûts ! Les 8 catégories de Dirty Talk Dirty Talk : créer des lien intimes En premier lieu, nous retrouvons la catégorie des liens intimes. En d’autres termes, il s’agit des phrases prononcées pendant l’acte qui ont un lien avec l’affectif. Exemples : « Je t’aime plus que tout ! », « Je te trouve vraiment magnifique… », « J’adore faire l’amour avec toi ». Dirty Talk : Les expressions “réflexes” Deuxième catégorie, les mots ou phrases dites « réflexes » ; ces mots prononcés sans que nous les conscientisions réellement. Exemples : « Oh oui ! », « Encore ! Continue ! », « C’est bon ! » Dirty Talk : les fantasmes Le troisième thème identifié par les chercheurs·ses concerne les fantasmes. Comme son nom l’indique, il s’agit de matérialiser verbalement nos fantasmes personnels et/ou communs. Exemples : « Imagine si quelqu’un nous surprenait », « Imagine qu’on nous regarde baiser », « Imagine que nous sommes deux à nous occuper de toi ». Dirty Talk : les encouragements Quatrième catégorie : les encouragements. Pas besoin de dessin, il est question des phrases que l’on prononce pour encourager sa·on partenaire à continuer ce qu’iel a entrepris. Exemples : « S’il te plait, continue comme ça ! », « Ne t’arrête pas, c’est parfait ! » Dirty talk : en mode instructions En numéro 5, nous retrouvons les instructions. Exemples : « Vas-y plus fort ! Plus vite ! », « Prends-moi par derrière », « Agrippe-toi à mes cheveux » Dirty Talk : les mots pour posséder Le sixième thème concerne la possession. Il s’agit des phrases qui sont prononcées afin d’accentuer le sentiment d’appartenance. Exemples : « Tu es à moi ! », « Tu m’appartiens… » Dirty Talk : les mots pour dominer L’avant-dernier point fait référence à la domination et aux mots qui peuvent résonner comme des ordres. Exemples : « Fais exactement ce que je te dis », « Lèche-moi / suce-moi » Dirty Talk : pour soumettre Enfin, le dernier thème concerne la soumission. À l’inverse de la domination, celui-ci permet d’offrir une très grande liberté à sa·on partenaire. Exemples : « Fais ce que tu veux avec mon corps », « Fais ce que tu veux de moi ». Comment pratiquer correctement le Dirty Talk ? Avant de jouer avec les mots, il est primordial d’en discuter en amont avec sa·on partenaire. Vous pouvez programmer un moment dédié à cette discussion en coupant toute source de distraction (téléphone, télévision, etc…) et parler à cœur ouvert de vos affinités en la matière. Lors d’un rapport, ne vous lancez pas dans une improvisation qui risquerait de mettre à mal ce moment de partage si vous n’avez pas pris le temps d’échanger à ce propos. Les bases du Dirty Talk : communication érotique Le Dirty Talk peut être utilisé pour exprimer des désirs, des fantasmes, des émotions ou des pensées qui sont de nature sexuelle. Cela peut aider à augmenter l'excitation, à renforcer la connexion émotionnelle entre les partenaires et à améliorer l'expérience sexuelle globale. Avant de s’engager sur cette voie, il est important de s’assurer que l’envie est partagée. Celle-ci peut être ponctuelle ou, au contraire, faire partie de vos envies sur le long terme. Aussi, n’oubliez pas d’échanger sur vos limites respectives, que ce soit à propos des phrases ou des mots prononcés. Les bases du Dirty Talk : consentement et confort Comme pour toute pratique sexuelle, le consentement et le confort des partenaires sont essentiels. Certaines personnes peuvent trouver le Dirty Talk excitant et stimulant, tandis que d'autres peuvent le trouver inconfortable ou offensant. Il est important de discuter de ces limites avec un partenaire avant d'engager ce type de communication. Les bases du Dirty Talk : utilisation dans divers contextes Le Dirty Talk peut être utilisé dans divers contextes, y compris pendant les rapports sexuels, les préliminaires, les sextos (envoi de messages textuels à connotation sexuelle), ou même comme une forme de jeu de rôle érotique. Si le Dirty Talk peut être source d’excitation, il peut aussi couper toute envie si vous n’utilisez pas les mots à bon escient. Une fois que ce cadre sera correctement défini, vous pourrez laisser vos imaginations faire le reste. Le Dirty Talk dans la vie sexuelle Le pouvoir des mots est parfois sous-estimé. Et même s’il peut faire grimper la température au lit (ou ailleurs) lors du rapport sexuel, il peut aussi aider à faire monter l’excitation avant l’acte. Par exemple, rien ne vous empêche d’envoyer des sextos à votre partenaire en journée, juste avant de la·e retrouver le soir afin de lui donner un avant-goût de ce qui pourrait l’attendre en rentrant à la maison. Le Dirty talk permet aussi d’accéder à une part de soi-même plus libérée, parfois même, plus sauvage voire plus animale si vous décidez de vous aventurer sur le terrain des mots crus. Quelle que soit votre personnalité, il y aura toujours des mots qui résonneront en vous plus que d’autres. Comment faire si je n’ai pas d’affinités particulières avec le Dirty Talk ? Ce n’est pas une fin en soi. Il ne s’agit pas d’une condition sine qua non pour vivre et partager un moment de plaisir avec quelqu’un. En effet, certaines personnes expriment leur plaisir autrement que par les mots. Il est d’ailleurs possible de communiquer avec sa·on partenaire de façon non verbale : par la respiration, les gémissements, le regard ou même par les gestes. Vous pouvez observer ce qui se passe chez votre partenaire quand vous lui caressez le clitoris en quand vous êtes dans une position particulière comme le Missionnaire. Ne vous en faites pas si vous n’avez pas d’affinité particulière avec cette pratique, vous trouverez toujours un moyen de faire comprendre à votre moitié combien vous appréciez ce moment. Par où commencer le Dirty Talk ? Vous pouvez par exemple vous mettre dans de superbes conditions très sexy pour démarrer de manière douce le Dirty Talk : posez tranquillement pour faire un massage avec notre Huile de Massage au Chanvre, et commencez doucement par quelques mots doux pour voir si ça vous convient d’essayer. Les précautions à prendre lors du Dirty Talk S’il est une précaution à prendre lorsque l’on pratique le Dirty talk, c’est celle de ne pas tomber dans le cliché voire même dans l’irrespect vis-à-vis de l’autre. La pratique nécessite de l’envie (et comme pour tout dans la sexualité, le consentement de sa·on conjoint·e) et de l’écoute avant et pendant le rapport. N’hésitez pas non plus à faire des mises à jour régulières en organisant des moments de discussion, car, on le dit trop peu, les envies de chacun·e peuvent évoluer dans un sens comme dans un autre avec le temps. Et c’est tout à fait naturel ! De plus, si certaines craintes ou réticences persistent, vous pouvez très bien commencer cette pratique en douceur, en piochant des idées dans la catégorie des liens intimes, des phrases réflexes ou des encouragements. Lorsque vous vous sentirez plus à l’aise, vous pourrez passer un cran au-dessus et essayer d’autres choses si vous le souhaitez. J’espère que ces quelques conseils en matière de Dirty Talk auront su répondre aux questions que vous vous posiez sur le sujet. Et n’oubliez pas : ce qui compte avant tout, c’est d’être vous-même !  

Lire plus

Nos conseils – Mister Ose

SEXTOS : L’art de faire monter la température

À l’ère du « tout numérique », le sexting prend une place non négligeable dans nos quotidiens et fait partie de notre vie. Qu’on échange des sextos avec un·e partenaire occasionnel·le ou au sein de son couple, l’objectif premier est de faire monter la tension. Mais pour qu’une conversation soit réussie, il est important de respecter quelques règles d’usage. Suivez le guide ! En quoi consiste le sexting ? Le sexting consiste en l’échange de sextos ; autrement dit en l’échange de messages à caractère sexuel entre deux personnes. Il peut s’agir d’un simple message, d’une conversation pimentée voire même de photos ou de vidéos. Pour beaucoup, il permet de faire émerger le désir avant une rencontre ou de maintenir un état de tension dans la relation. En effet, envoyer un sexto n’est pas uniquement réservé aux personnes présentes sur les sites de rencontres, ou aux jeunes. Cette pratique peut totalement s’inscrire dans la vie de couple et procurer du plaisir tant à la personne qui l’envoie qu’au partenaire qui le reçoit. Les 4 étapes importantes du sexting : Etape 1 : Le consentement Avant toute chose - et j’insiste sur ce point -, il est primordial d’échanger vos consentements. Les échanges de sextos impliquent le partage de contenus explicites, et transmettre des messages, des photos ou des vidéos à caractère sexuel sans consentement est passible de deux ans de prison et de 60 000€ d’amende. Une fois cette étape effectuée, n’hésitez pas à laisser libre cours à vos imaginations respectives. Etape 2 : Échangez sur vos envies Une fois n’est pas coutume, la communication est de mise. Si vous êtes déjà en couple, vous connaissez peut-être déjà les affinités de votre partenaire et c’est une bonne chose. Néanmoins, n’oubliez pas que celles-ci (tout comme les vôtres) peuvent évoluer et changer au fil du temps. Aussi, si vous ne vous sentez pas à l’aise pour partager vos envies en matière de sexting oralement, le format écrit est pour beaucoup un moyen de communication privilégié. Il permet à de nombreuses personnes de communiquer avec plus de facilité. Si, en revanche, vous venez seulement de rencontrer votre partenaire, ne faites pas l’impasse sur ce moment d’échange. Etape 3 : Choisissez votre (ou vos) mode(s) de communication favori(s) Par écrit, via une note vocale, en image ou en vidéo, il y en a pour tous les goûts ! Même si elles ont chacune leur particularité, ces différentes formes de sextos permettent de varier les plaisirs. Pour certain·es, la forme écrite est plus confortable car les mots peuvent se suffire à eux-mêmes tandis que pour d’autres, « une image vaut mille mots ». Quoi qu’il en soit, il est très important de bien choisir votre plateforme d’échange en favorisant celles qui permettent l’envoi de messages éphémères si vous ne connaissez pas (ou peu) votre partenaire de jeu. Parmi les plus connues, on compte notamment WhatsApp, Snapchat ou Messenger. Etape 4 : Soyez vous-mêmes ! On peut avoir tendance à l’oublier mais l’objectif du sexting n’est pas de juger sa·on partenaire ni de se juger soi-même, que ce soit sur la forme ou sur le fond. Non, avant tout, le sexto permet de partager son attirance, notamment sexuelle, et son envie de l’autre. Seulement, tout le monde ne sait pas comment s’y prendre ou n’est pas à l’aise avec cette pratique. Si tel est le cas, rien ne vous empêche d’explorer le monde du sexting pas à pas. En effet, vous n’êtes pas obligé·e de tout dévoiler (tout de suite, ou tout court). Aussi, n’hésitez pas à utiliser vos atouts. Je vous assure, tout le monde en a, même si vous vous persuadez du contraire. Le sexting dans le couple Si vous êtes en couple actuellement, peut-être ressentez-vous une forme de routine s’installer dans votre quotidien. Je vous rassure, c’est tout à fait normal et nombreuses sont les personnes qui traversent des passages à vide dans leur relation. Aussi, même si l’on ne fait pas toujours naturellement ce lien, amour et sexto se conjuguent à la perfection. Le sexting, lorsqu’il est pratiqué avec l’être aimé·e, permet de resserrer les liens affectifs, d’accroître la complicité mais aussi de faire (re)naître un désir parfois endormi. C’est d’ailleurs l’une des principales forces de ces échanges. Pourquoi le sexting est cool pour la libido ? En effet, le format asynchrone de ce type de discussions vient réveiller en nous envie et libido tout en boostant notre imaginaire. Vous pouvez d’ailleurs saisir cette occasion pour partager auprès de votre moitié votre (ou vos) fantasme du moment. Que ce soit de manière directe ou par un jeu de sous- entendus, le sexting offre un espace d’expression incroyable. Il permet même à certains couples de renouer avec une forme de communication qui, sous plusieurs aspects, peut s’avérer très positive. Enfin, le sexting permet de créer la surprise à des moments inattendus. Recevoir un message brûlant au bureau, quand vous êtes loin l’un·e de l’autre ou pendant un repas de famille peut faire son petit effet ! Comment aller plus loin dans le sexting ? SI cette pratique entre dans vos habitudes de couples, vous pouvez aussi bien aider votre partenaire à passer à l’action. La bonne idée, c’est par exemple de lui offrir un petit jouet et de lui demander de décrire son expérience de sexe en solo au travers de sexo ! Pour ça, on vous conseille notre merveilleux stimulateur de point G ! Comment se souvenir des bases du sexting ? Maintenant que le sexting n’a plus de secrets pour vous, il ne vous reste plus qu’à sauter dans le grand bain et envoyer ce premier sexto ! N’oubliez pas que ce qui compte avant toute chose est le respect mutuel. Un mot de travers et vous risquez de mettre à mal ce moment de partage. Pour vous souvenir de tous les points abordés ci-dessus, je vous livre un petit moyen mnémotechnique : le « C’est comme vous » (CECOMVOUS) C comme consentement, E comme envie, COM comme Communication, VOUS comme « soyez vous-mêmes ». Alors ? Prêt·es à tenter l’expérience ?

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Stop aux moments de gêne : on érotise le préservatif

Moment fatidique, moment qui casse tout… Enfiler un préservatif n’est pas toujours glamour mais c’est pourtant indispensable ! Conseils pour transformer cet instant gênant en instant érotique. Erotiser le préservatif, ça se prépare !  Conseil n°1 : le préservatif à portée de main Dès lors que vous ne connaissez pas l’état de santé de votre partenaire, l’usage du préservatif est essentiel.  On commence donc par en avoir sur soi et… à portée de main. On évite ainsi une longue pause embarrassante (et que je retourne mes tiroirs, et que je panique dans la salle-de-bain…). A portée de main, ça signifie aussi que l’on pose délicatement le préservatif sur le lit ou l’oreiller pour ne pas avoir à « casser le rapport en deux ». Ainsi, quand on voudra le mettre, on l’attrapera discrètement. Geste fluide, rapport fluide !  Conseil n°2 : on se parle (comme des cochons) L’idée, c’est de saisir la capote en continuant sur notre lancée : quelques caresses et surtout des mots doux ou cochons (puisque nos mains sont légèrement prises). En murmurant un « j’ai envie de toi », ou encore « je te veux », on reste dans l’ambiance. Attraper le préservatif et l’enfiler sur fond de paroles érotiques, voilà qui accompagne parfaitement le geste sans briser l’excitation. C’est maintenant…. ! Conseil n°1 : on n’est pas obligé de se regarder ! Si on se connait à peine, on peut décider de ne pas se regarder. Si c’est l’homme qui enfile la capote, il peut s’installer à califourchon sur la femme allongée sur ventre. Ainsi, il continue de lui caresser les fesses et en deux secondes trente, c’est bouclé ! Si c’est la femme qui enfile la capote tandis qu’elle préfère ne pas croiser le regard de son partenaire, elle peut se mettre derrière l’homme qui s’assied au bord du lit. Avec (et après) quelques baisers dans le cou, le tour est joué.  Conseil n°2 : on ne reste pas les bras ballants Si l’instant capote n’est pas toujours des plus glamours, c’est parce qu’on a tendance à se stopper (ça va toi sinon ?). Or, on peut rester maître (en l’occurrence maîtresse) du jeu : lorsque monsieur enfile la capote, madame peut se caresser (supra excitant). Si elle lui enfile, pourquoi ne pas oser en même temps la fellation ? On embrasse son pénis, on place la capote… Et après ? C’est fini ? Pas tant que ça. C’est vrai, une fois que le rapport est terminé et que l’on retire la capote, la gêne s’envole. Pour autant, on peut en discuter. Se demander si on a apprécié l’effet chauffant ou texturé. Si on s’est senti en confiance, si on n’a pas ressenti de brûlure ou autre… C’est tout bête mais cet échange post-acte permet de dédramatiser l’usage du préservatif. Ou comment on prépare le terrain pour la prochaine fois !

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Le périnée, ou comment intensifier ses orgasmes. Simple et efficace !

Qu’est-ce que le périnée ? Le périnée est une zone de peau composée de muscles et de ligaments qui prend la forme d’un hamac. Il se situe entre les parties génitales et l’anus Le schéma juste ici vous aidera à comprendre exactement où se situe le périnée (Merci Mama Hangs!) Le périnée est une zone fragile dont on s’occupe généralement assez peu. La plupart des femmes n’entendent parler du périnée qu’après l’accouchement, quand il faut pratiquer une rééducation périnéale. Pour certains hommes, ils n’en prennent connaissance que lors d’une opération de la prostate. Pourtant, le renforcement du périnée présente plusieurs avantages, tels que : la perte de poids la préparation à l’accouchement l’augmentation du plaisir orgasmique le retardement de l’éjaculation précoce Et d’ailleurs, sa tonification peut se faire à tout âge ! Le rôle du périnée pour les femmes et les hommes Cette partie du corps est une zone qui joue un rôle crucial dans l’anatomie et la sexualité des individus. Chez la femme, il permet de fermer l’abdomen et de soutenir un certain nombre d’organes du bas-ventre. Tandis que chez les hommes, il comprend l’extrémité de la voie digestive et une partie des voies urinaire et génitale. Cette zone contient des vaisseaux sanguins vitaux qui envoient le sang vers les organes génitaux et les terminaisons nerveuses envoient des messages sexuels au cerveau. Pourquoi faut-il muscler le périnée ? Des enjeux liés à la sexualité Dans l’intimité des deux partenaires, le périnée permet d’avoir une sexualité épanouie et contribue à l’augmentation des sensations. S’il n’est pas assez ferme, la femme risque de moins sentir le pénis, ce qui implique la diminution du plaisir lors de la pénétration. Par contre, un périnée bien musclé favorise une compression et une ascension du clitoris, ainsi que la vascularisation. Il joue un rôle crucial dans la sexualité pour plusieurs raisons : Soutien des organes pelviens : Le périnée soutient la vessie, l'utérus et le rectum. Un périnée tonique assure un bon maintien de ces organes, ce qui peut contribuer à une meilleure santé sexuelle. Contrôle des contractions lors de l'orgasme : Lors de l'orgasme, le périnée se contracte rythmiquement. Un périnée bien tonifié peut intensifier les sensations ressenties pendant l'orgasme. Prévention de l'incontinence : Un périnée fort aide à prévenir l'incontinence urinaire et fécale, ce qui peut avoir un impact positif sur la confiance en soi et le bien-être sexuel. Facilitation de l'accouchement : Pour les femmes, un périnée souple et tonique peut faciliter l'accouchement et réduire le risque de déchirures. Après l'accouchement, la rééducation du périnée peut aider à restaurer la tonicité musculaire et améliorer la fonction sexuelle. Amélioration de la circulation sanguine : Un périnée bien tonifié favorise une meilleure circulation sanguine dans la région pelvienne, ce qui peut améliorer la sensibilité et la réponse érectile chez les hommes. Contrôle de l'érection et de l'éjaculation chez l'homme : Chez les hommes, le périnée joue un rôle dans le contrôle de l'érection et de l'éjaculation. Un périnée fort peut aider à maintenir une érection de qualité et à contrôler le moment de l'éjaculation. En somme, le périnée est essentiel pour la santé et le bien-être sexuel. Sa tonification et sa souplesse peuvent être entretenues grâce à des exercices spécifiques, souvent recommandés par des kinésithérapeutes ou des sages-femmes spécialisés. Enjeux sur la santé Un périnée déficient augmente les risques de contracter ce qu’on appelle un prolapsus ou descente d’organes, ainsi que l’hypotonie périnéale. C’est quand la femme a l’impression d’être béante. D’autre part, l’hypertonie périnéale est de plus en plus fréquente, il s’agit de la contraction involontaire des muscles, ce qui rend difficile la pénétration. Pour un homme, ça peut être la cause d’éjaculations non contrôlées et trop rapides. En outre, il permet de maintenir les gaz et les selles. Avant et après l’accouchement L’accouchement a des impacts négatifs sur le périnée, car la charge qui s’impose sur ce dernier augmente. Ce qui provoque un relâchement et une diminution du plaisir au moment de l’acte. C’est aussi la cause de la survenue des fuites urinaires. Toutefois, tous ces problèmes peuvent être facilement résolus, grâce à une rééducation périnéale. Cependant, il est préférable d’apprendre à le tonifier dès la grossesse, afin de l’assouplir, ce qui va faciliter la sortie du bébé. Comment muscler son périnée ? Il existe plusieurs exercices qui permettent de muscler son périnée. L’ascenseur pour muscler le périnée Mettez-vous en position allongée ou assise, et imaginez que votre périnée est un ascenseur à 4 étages. Montez progressivement en contractant le périnée un peu plus pour chaque étage à atteindre, tout en faisant une pause quand vous serez arrivée à chaque étage. La contraction du périnée procure une sensation qui va remonter vers votre sternum ou votre poitrine. 1er étage : contractez les muscles du périnée 1 seconde, faites une pause et relâchez doucement ; 2e étage : contractez 2 secondes, en essayant de remonter le plancher pelvien (périnée), vers le haut du corps puis relâchez lentement; 3e étage : contractez les muscles du périnée, en remontant un peu plus encore ce dernier pendant 3 secondes, puis relâchez doucement ; 4è étage : contractez une dernière fois pendant 4 secondes et relâchez tranquillement. Le demi-pont pour muscler le périnée Il s’agit d’une posture de yoga qui aide à muscler le périnée. Pour ce faire, il est nécessaire de rester allongé sur le dos, bras le long du corps, jambes pliées et pieds à plat au sol. Puis, il faut prendre une grande inspiration en contractant le périnée tout en serrant les fesses et en appuyant sur vos pieds pour basculer le bassin. Enfin, il faut décoller les fesses du sol en soufflant pendant 10 secondes, puis redescendre doucement en déroulant la colonne vertébrale vertèbres après vertèbres. Des exercices simples à faire au quotidien En effet, il y a des exercices simples que vous pouvez effectuer n’importe où, comme au bureau, à la maison...Au cours de la journée, pensez à contracter régulièrement votre périnée pendant 5 secondes, puis à relâcher, refaites ce mouvement dix fois de suite. Cependant, il est à noter que tous les exercices doivent être effectués avec la vessie vide. Dans le cas contraire, ils pourraient entraîner une infection urinaire. Enfin, n’hésitez pas à utiliser les fameuses Boules de Kegel, le compagnon idéal pour muscler son périnée sans effort. Le périnée et le plaisir sexuel Chez la femme Selon Jean Bourdin, kinésithérapeute et sexologue, si le périnée est bien musclé, cela va entraîner la lubrification de la vulve, car les glandes de Bartholin seront vidangées plus facilement. D’ailleurs, sa contraction réduit l’orifice vaginal et resserre un tiers de la partie externe du vagin, qui va le maintenir ferme. Ce qui favorise l’augmentation des contractions vaginales et va permettre un plaisir orgasmique plus intense, un cercle vertueux bénéfique pour la sexualité. Un bon truc à tester pour augmenter son plaisir au moment de l’orgasme ! C’est aussi à faire dès que vous savez où trouver votre Deepspot. Chez les hommes Il faut savoir que la prostate se situe à deux pouces du canal rectal. Cependant, la stimulation du périnée permet d’y avoir indirectement accès. D’ailleurs il s’agit d’une zone particulièrement érogène pour les hommes, car les muscles s'engorgent de sang lors des rapports sexuels, c'est donc le meilleur moment pour l'explorer. Alors, vous commencez quand ? Quel que soit votre sexe, la stimulation de cette zone pourrait être un excellent complément à votre vie sexuelle, car le périnée est riche en terminaisons nerveuses sensibles. Chacun y est donc sensible à un certain degré. Quel que soit votre sexe, il y a une gamme de plaisirs qu’il vous reste peut-être à explorer.

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

La prostate, cette organe du plaisir qui vous veut du bien !

La prostate est un organe élémentaire pour le genre masculin. Situé dans le système reproducteur de l’homme, il assure un rôle prépondérant dans la reproduction. Sa mission est de sécréter un fluide permettant la formation du liquide séminal qui transporte les spermatozoïdes. Afin de le maintenir en bonne santé, il existe de simples techniques accessibles. On peut, par exemple, pratiquer un massage qui va en plus participer au plaisir. Un massage de la prostate fait référence à une sorte de stimulation manuelle ou à l’aide d’un masseur prostatique de l’organe en question. Qu’est-ce que le massage prostatique ? Avant d’entamer cette pratique, aussi érotique soit-elle, il vous faut connaître certaines informations utiles. Tout d’abord, notons qu’il s’agit de stimuler la prostate. Elle est souvent pratiquée pour des raisons médicales, mais peut se faire également dans le but de provoquer excitation et plaisir sexuel. L’homme peut le pratiquer seul ou accompagné. L’objectif est de stimuler le fameux point « P » qui est l’équivalence du point « G » de la femme chez l’homme. La méthode n’est pas simple, mais il faut juste s’y habituer. Il convient,  au préalable, de lubrifier un doigt et d’insérer celui-ci dans l’anus et le rectum, puis de le placer au niveau de la prostate. Cette dernière se situe à environ 7 cm de l’entrée de l’anus en direction du sexe. Voici un schéma clair qui vous aidera à bien comprendre où se situe la prostate La personne qui masse (vous-même ou bien votre partenaire) peut ensuite faire des mouvements circulaires afin de stimuler la glande. Ce massage peut se réaliser lors d’un rapport sexuel, par une femme, à l’aide d’un sextoy ou de vibromasseurs adaptés à ce genre d’expérience. Quelles sont les précautions à prendre ? Pour faire de ce moment intime, un moment inoubliable et plein de plaisir, il y a quelques conseils simple à suivre : Se laver les mains avant de masser la prostate est une étape cruciale pour maintenir une hygiène appropriée et prévenir les infections. Les mains peuvent porter de nombreuses bactéries et germes qui peuvent être transférés à cette zone sensible. Sans un lavage adéquat, ces micro-organismes peuvent causer des infections dans la prostate ou d'autres parties du système urogénital. Le lavage des mains avec du savon et de l'eau chaude élimine ces germes et assure que le massage est effectué dans les conditions les plus propres et les plus sûres possibles. La douceur lors du massage de la prostate est essentielle en raison de la sensibilité et de la délicatesse de cette glande. La prostate est une partie vitale du système reproducteur masculin et est située près de la vessie et du rectum, entourée de nerfs et de tissus sensibles. Un massage trop vigoureux ou mal effectué peut causer des dommages aux tissus environnants, entraîner une inflammation, des douleurs ou même des lésions. La douceur permet d'effectuer le massage de manière efficace sans causer de traumatismes inutiles. Cela permet également une meilleure relaxation et une expérience plus confortable pour la personne qui reçoit le massage. Les différentes façons de masser la prostate Masser la prostate avec ses doigts La main peut être d’une aide précieuse quand il s’agit de masser. Par contre, dans cette expérience en particulier, le doigt doit être le meneur. Sachant que la prostate se situe à environ 7cm de l’anus, il faudra au minimum votre index pour pouvoir l’atteindre. Avant de commencer, installez-vous dans une position qui vous est plus confortable et surtout pratique pour y parvenir. N'hésitez pas à utiliser du lubrifiant naturel pour une approche encore plus douce et sensuelle. (C’est vraiment nécessaire quand il s’agit de plaisir prostatique !) Masser la prostate avec des accessoires Si vous voulez mettre toutes les chances de réussir cette expérience de votre côté, optez pour un sextoy pour débutant spécialisé pour ce genre de pratique sexuelle. En plus d’atteindre sans doute votre objectif, il permet également de partager des moments doux et érotiques, tout cela pour votre bien-être. N’envisagez pas d’autres possibilités Le rectum ne peut pas être comparé au vagin. Il est vivement déconseillé d’essayer d’autres objets ou des nourritures telles que des fruits ou des légumes. L’utilisation de ce genre de produits à cette fin représente de réels risques d’accident et infection. Comment s’y prendre ? Concrètement, il ne s’agit pas seulement de poser son doigt au niveau de l’anus, cela ne suffit pas pour atteindre l’orgasme prostatique. Ce type d’expérience, qu’il soit pratiqué en couple ou en solo, avec des jouets sexuels ou d’un doigt, elle doit impérativement être faite de manière progressive. Vous pouvez commencer par stimuler la partie qui se trouve entre l’anus et les testicules. Ensuite, essayer de vous concentrer sur la sensualité au niveau de la barrière anale. Il s’agit d’une partie à la fois sensible, délicate et pleine de douceur. La deuxième chose à ne pas prendre à la légère est la position. Il y a lieu d’admettre que chaque personne a sa position préférée, celle qui la rend plus à l’aise. La position du missionnaire peut être idéale tout comme celle de la classique levrette. Laissez-vous aller, n’ayez pas peur de dépasser vos limites. En cas d’échec, persévérez (si vous vous sentez à l’aise !). Sachez que la position joue un rôle important dans la réussite de l’expérience. Enfin, il ne faut surtout pas forcer. Il faut éviter d’obliger votre partenaire à la pratiquer, ou encore vous l’infliger à vous-mêmes sous quelque contrainte que ce soit, si vous ne vous sentez pas prêt. Il est mieux de le faire avec jouissance et assurance en même temps. Rappelez-vous :  il faut y aller doucement. Encore une fois, il s’agit d’une zone très sensible, alors évitez d’effectuer des gestes trop brusques. Détendez-vous, prenez tout le temps qu’il vous faut et restez focus sur la sensation qui vous inonde tout le corps. Les avantages du massage de la prostate De base, ce type de massage érotique est utilisé dans le but de soulager la douleur et la sensibilité de la prostatite. Chez la majorité des hommes, le massage a la capacité de soulager l’inconfort et le gonflement. Cela leur permet de ne pas avoir recours à la chirurgie ou aux traitements médicamenteux qui traitent les symptômes de la prostatite, une maladie de la prostate. Le massage prostatique en tant que prévention du cancer Le rôle de la prostate est de sécréter une partie du liquide séminal, assurant, par la suite une consistance au sperme. Notons qu’une glande peut être atteinte de plusieurs affections. En pratiquant ce massage, vous pouvez amoindrir vos risques de développer un cancer. Le massage prostatique accentue le plaisir sexuel Le massage prostatique augmente l’afflux sanguin de la prostate. Ce phénomène améliore les érections masculines. Naturellement, il n’y a rien de mieux pour une relation sexuelle satisfaisante. Le massage prostatique pour plus d’intensité Ce type de massage peut aider à atténuer les éjaculations douloureuses avec le temps. En outre, il améliore l’intensité de l’éjaculation, ce qui vous permet de profiter encore de vos moments intimes. Maintenant que tu es paré pour faire augmenter ton plaisir en réalisant un massage de la prostate, tu peux aussi découvrir nos 7 secrets sur la Prostate ou encore notre lubrifiant bio idéal si tu veux tester la pratique !

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

Les meilleures positions pour brûler un maximum de calories durant le sexe

Et si faire l’amour aidait à perdre du poids ? Ce serait le pied n’est-ce pas ? Bonne nouvelle ! Ces transpirations, essoufflements et courbatures ne sont pas vains. Force est pourtant de reconnaître que les dépenses de calories en faisant le coït ne sont pas les mêmes que celles afférentes au sport à proprement parler pour autant. Reste que c’est toujours mieux que rien. Figurez-vous que l’on en brûle trois fois plus qu’en mouvement de repos. Encore faut-il connaître les positions les plus favorables pour brûler un max de calories. Quoi qu’il en soit, vous faites d’une pierre deux coups en misant sur d’autres pratiques que le traditionnel missionnaire. Autant joindre l’utile à l’agréable Il ne faut pas se mentir, le sexe ne remplacera jamais un programme d’exercices physiques en bonne et due forme. Cela n’empêche qu’il aide à se débarrasser de quelques petites calories. En tout cas, il n’y a rien de mieux qu’une bonne partie de jambes en l’air pour profiter d’un plaisir inégalable tout en prenant soin de sa silhouette. Primo, cette pratique ne demande pas autant de volonté que les sports qui sont plus ou moins intensifs. Par contre, les sueurs font partie intégrante du sexe. Quoique transpirer nu est beaucoup moins pénible qu’avec des survêtements. Le revers de la médaille est que les calories brûlées sont moins importantes dans le cas qui nous concerne. Les études confirment qu’on peut brûler des calories pendant le sexe À l’instar de l’Université de Montréal, nombreux sont les centres et établissements qui s’étaient déjà penchés sur le sujet. Dans le cadre de l’étude menée par celle-ci, une vingtaine de couples a fait des expériences dans l’intention de comparer les dépenses énergétiques lors des rapports sexuels et au cours des activités sportives. Qu’est-ce que dit l’étude sur les calories pendant le sexe ? L’organisme de l’homme et de la femme ne fonctionne pas de la même manière sur ce point. Si le premier brûle 100 calories sur une durée moyenne de 25 minutes en sexe, la femme en est à 69. La logique veut que ces chiffres augmentent avec la prolongation de cet espace de temps qui varie en principe entre 10 et 57 minutes. En comparaison avec une marche à intensité modérée, les efforts payent deux fois plus que dans le premier cas de figure, tant pour les hommes que pour les femmes. Ces résultats ont été obtenus grâce aux données recueillies par un brassard électronique à mettre lors de l’acte. En somme, la gent masculine est capable de brûler 4,2 calories par minute pendant les activités sexuelles alors que côté femmes, le chiffre se situe à 3,1 calories pour le même laps de temps. À chaque étape son impact sur les calories Le sexe, en plus d'être une activité intime et agréable, est aussi une forme d'exercice physique qui peut aider à brûler des calories. Selon plusieurs études, la quantité de calories brûlées pendant un rapport sexuel peut varier en fonction de l'intensité, de la durée et même de la position adoptée. Par exemple, des positions plus actives comme la position debout ou celle où l'un des partenaires est porté peuvent nécessiter plus d'effort et donc brûler plus de calories. À l'inverse, des positions plus passives ou relaxantes peuvent en brûler moins. Les calories pendant les préliminaires Commençons par le commencement. Il faut croire que les préliminaires ne sont pas seulement faits pour stimuler l’excitation. Ils augmentent également les calories détruites surtout dans leur version sportive. Comment choisir ses préliminaires pour perdre des calories ? Pour maximiser la perte de calorie, on privilégie ce qui bouge le plus, par exemple : Une jolie danse sexy juste avant de passer à l’acte : on danse, on tourne, on se déshabille… et on perd des calories ! Des gâteries comme une levrette orale, faites debout plutôt qu’allongée : on n’a pas besoin de vous faire un dessin, non ? Utiliser des jouets augmenterais le nombre de calories utiliser : normal, on s’ecite, on se remue, on bouge pour donner et prendre du plaisir. C’est parfait puisque pour ça on a notre préféré et de loin, surtout quand il faut partager, c’est le Rabbit effet chauffant qu’on adore. Prendre sont temps pour brûler des calories Le choix est évident. Si vous explosez 200 calories pour les coups rapides, la mise est doublée lorsque vous faites les choses dans les règles de l’art. Dans ce cas, que faire lorsque l’orgasme est imminent ? C’est tout simple : il faut lâcher prise et prendre le temps de faire un autre tour, voire deux si votre corps le permet. Figurez-vous que cet effort se répercute indéniablement sur vos dépenses énergétiques. Toutefois, cet objectif ne doit pas être atteint au détriment de la vraie finalité du coït qu’est le grand frisson. Différence entre les positions debout et couchées Les positions debout sont plus rudes que celles qui sont pratiquées en étant couché. Elles sont ainsi plus payantes en termes de calories. Cependant, il faut les pratiquer en connaissance de cause puisqu’elles ne sont pas données à tout le monde dans le sens où elles requièrent non seulement une grande concentration mentale, mais aussi une certaine capacité physique. À défaut de cette faculté, il faut recourir à des compromis à l’instar des postures assises. Dans ce cas, vous serez à mi-chemin entre les deux. La Kamasutra, grand gagnant pour perdre des calories Le sexe intense et les calories vont de paires avec le Kamasutra. Il est évident que celui-ci est deux fois plus éprouvant que le classique. D’ailleurs, quelques positions plus ou moins complexes vont être partagées dans la foulée. Pour les amateurs, c’est sûr qu’il y a de quoi essayer de nouvelles expériences sans compromettre le plaisir. C’est pour cette raison qu’on vous donne quelques conseils pour bien réussir les positions du Kamasutra. Quelques tuyaux en Kamasutra Choisissez parmi ces positions dépendamment de votre état physique. L’homme debout : pas besoin de faire un dessin pour ce premier choix. Si vous tenez une heure avec quelques pauses entre temps, vous parvenez à brûler 360 calories. L’Andromaque Amazone : c’est le top pour faire atteindre un orgasme exceptionnel à une femme. Les efforts fournis correspondent à ceux effectués en abdos-fessiers avec 200 calories brûlées en une heure. La brouette javanaise : c’est sans doute une des positions les plus efficaces. 570 calories en une heure pour l’équivalence d’une heure de vélo. La traditionnelle levrette : optez pour celle-ci si vous n’êtes pas fan des postures compliquées. Vous arrivez à éliminer 540 calories en une heure comme l’on fait en escalade. La posture de l’enclume : un classique qui fait quand même son effet ! A découvrir en détail sur notre compte Instagram. Le pont d’Avignon : avec celui-ci, la femme est plus avantagée, car il fait travailler les fessiers, les cuisses et les jambes à la fois. Avec une pénétration profonde, il vous mène au septièmeciel pendant que vous évacuez 300 calories. Le stretch : à l’instar de la levrette, le stretch n’est pas très difficile à mettre en œuvre. Il équivaut à 170 calories de perdues.   Le plus important à retenir quand on veut perdre des calories Au-delà des calories, le sexe est bénéfique pour la santé mentale et émotionnelle, renforçant ainsi le lien entre les partenaires ! La conclusion, c’est quoi ? Eh bien que peu importe le nombre de calories à perdre, le sexe est bon pour le moral et pour la santé, alors, on y va sans hésiter ! 😘

Lire plus

Nos conseils – L'équipe Goliate

La femme fontaine

Faut-il en avoir peur ? Est-ce dû à une anomalie ? Ce phénomène peut susciter de la peur, voir du dégoût chez certaines personnes, notamment parce qu’il est encore incompris, même actuellement. Et pourtant, des recherches scientifiques menées par plusieurs sexologues ont démontré qu’il s’agit d**’une réaction physiologique tout à fait naturelle.** Femme fontaine : comment ça fonctionne dans notre corps ? Anatomiquement, les femmes fontaines n’ont rien qui les différencie des autres. D’ailleurs, le Dr Desvaux, andrologue et sexologue, avait affirmé que beaucoup plus de femmes que l’on ne pense peuvent être fontaine.  D’autres parts, le travail effectué par le Dr Cabello Santa Maria a indiqué que 75 % des femmes étudiées auraient expulsé un liquide au moment de l’orgasme. Le progrès de la science a permis de faire connaître un peu plus ce phénomène et de balayer les préjugés. Néanmoins, il reste tout de même source de frustration, pour certaines femmes, car beaucoup d’entre elles ressentent encore de la honte devant leurs partenaires. Les femmes fontaine sont toutes différentes les unes des autres. Certaines arrivent à les contrôler, tandis que d’autres en sont incapables. Toutes les femmes peuvent-elles êtres fontaines ? Le phénomène vécu par les femmes fontaines est un mécanisme physiologique, ce qui implique que tout le monde en est logiquement capable. Chez certaines femmes, cette éjaculation impressionnante constituée essentiellement de cyprine et d’urine est incontrôlable. Chez d’autres, elle est bien maîtrisée. Comment devenir femme fontaine ? Ce qui est rassurant, c’est qu’être femme fontaine, ça peut s’apprendre. Pour cela, il y a différentes techniques possibles. Néanmoins, il faut savoir que chaque personne est différente, c’est-à-dire qu’il est nécessaire de passer par plusieurs phases de découverte de son corps afin de trouver la méthode adaptée. Par contre, il y a plusieurs conseils qui peuvent favoriser le mécanisme, comme atteindre un état de relâchement optimal, puisque la stimulation et la détente sont les points clefs de ce phénomène. Plusieurs sexologues suggèrent que tout est question d’abandon et que l’expulsion de ce liquide est assimilée à un lâcher-prise total. Les clés pour devenir femme fontaine ? Le rôle du partenaire Selon le sociologue Jacques Salomé, les femmes fontaines seraient, pour la plupart, des femmes ayant trouvé un partenaire sensible et attentif à leur sexe. En effet, pour atteindre cet état et déclencher le mécanisme, il est nécessaire d’être en phase avec son corps, sa sexualité et surtout son partenaire, pour que l’acte soit un moment propice à la détente et non source de stress. Pour les célibataires Il est tout à fait possible de déclencher ce phénomène en étant seule. Des études faites en 1950 ont démontré que la stimulation du point G pouvait être à l’origine de ce phénomène. Il y a donc plusieurs techniques envisageables, comme l’utilisation de sextoys, mais aussi la technique du « Capitaine crochet », qui consiste à introduire deux doigts, en forme de crochet dans la vulve, puis d’exercer une pression douce sur le point G. Cette technique pourrait permettre de déclencher le mécanisme. Les meilleures positions pour délivrer la fontaine La clé dans le concept de femme fontaine, c’est l’excitation. Ensuite, il y a quelques techniques à essayer : Position de la Levrette : Cette position permet une pénétration profonde et un angle qui peut stimuler le point G. Vous pouvez alors toucher votre partenaire avec vos doigts ou un sextoys. Elle peut elle-même se masturber en même temps pour augmenter son plaisir. Position du Missionnaire avec des Oreillers : Placer un oreiller sous les hanches peut changer l'angle de pénétration et permettre une meilleure stimulation du point G. Ensuite, utiliser vos doigts pour faire “crochet” et stimuler délicatement le clitoris en même temps. Position de la Femme au-dessus : Lorsque la femme est au-dessus, elle a plus de contrôle sur l'angle et la profondeur de la pénétration, ce qui peut aider à cibler le point G. Position de la Cuillère : Cette position permet une pénétration plus douce et un angle qui peut être ajusté pour stimuler le point G. Vous pouvez en plus utiliser vos doigts et elle les siens pour augmenter l’excitation. Utilisation de Jouets Sexuels : Certains jouets sexuels sont conçus spécifiquement pour cibler le point G et peuvent être utilisés seuls ou avec un partenaire pour explorer cette sensation. Vous pouvez par exemple tester notre jouet spécialement conçu pour le Point G qui vous aidera à réaliser cette lourde tâche de permettre à votre partenaire de devenir une femme fontaine ! Y a-t-il une différence entre la femme fontaine et l'éjaculation féminine ? Femme fontaine et éjaculation féminine sont tous deux des sujets parfois tabous. Bien que les deux concepts peuvent avoir des caractéristiques similaires, il est nécessaire de préciser que si toutes les femmes peuvent devenir fontaine, ce n’est pas toutes qui peuvent éjaculer. Le progrès de la science a permis de lever le voile sur ces deux phénomènes, car, en réalité, le mécanisme de l’éjaculation féminine et celui des femmes fontaines sont différents. Toutefois, il est important de souligner que les deux phénomènes ne sont en aucun cas synonymes d’orgasme plus intense. La femme fontaine Cette dénomination est surtout appliquée lorsqu’une grande quantité de liquide s’échappe lors de l’orgasme. Un effort physique et une excitation intense augmentent le rythme cardiaque, entraînant ainsi une circulation et une filtration plus rapide du sang, ce qui va provoquer une accumulation de liquide dans la vessie. Celui-ci sera, par la suite, évacué sous forme de ruissellement ou de jaillissement au moment d’une stimulation sexuelle menant à l’orgasme. La vessie sera complètement vidée après l’apogée d’excitation. Après avoir effectué des analyses, les scientifiques ont pus déduire que ce liquide aurait la structure chimique de l’urine, mais plus diluée. Il est inodore, incolore et a un goût neutre, ce qui le  rapprocherait plus de l’eau. L’éjaculation féminine Lors d’un rapport sexuel, il arrive que certaines femmes libèrent une quantité plus ou moins importante de liquide au niveau du sexe. Cependant, cette éjaculation est différente de celle des les femmes fontaine, car elle est issue des glandes de Skène qui sont aussi qualifiées de prostates féminines. La composition de cette éjaculation se rapproche du liquide prostatique des hommes. Les études ont démontré qu’elle contenait de la phosphatase acide prostatique  et du fructose, qui sont toutes les deux présentes dans le spermatozoïde masculin. Selon le Dr Desvaux, « toutes les femmes ont ces glandes, mais ils sont plus ou moins développés selon le taux de testostérone et le caractère génétique. » Même si ce phénomène nécessite une stimulation pour être déclenché, il est tout de même à noter qu’éjaculation et orgasme ne vont pas toujours de pair, car l’éjaculation peut se produire avant ou après l’excitation. Ce que dit l’histoire des femmes fontaine Depuis longtemps les femmes fontaine ont fait l’objet d’une fascination en raison de leur rareté. Certains les considéraient comme des pratiquantes de la magie noire exerçant une jouissance malsaine de la sexualité féminine, tandis que d’autres les voyaient comme des femmes à fort pouvoir de procréation. En Inde, le liquide qui sort est parfois appelé « nectar de lotus » ou « nectar des dieux » et il était même recommandé d’en consommer. Au Rwanda, il est considéré comme un liquide sacré. La sociologue Janine Mossuz-Lavau a constaté que « leur rareté en a fait des déesses dans des civilisations antiques et des monstres dans certaines cultures. » En France et aux États-Unis, vers la moitié du XXe siècle, plusieurs femmes fontaine se sont fait opérées pour incontinence urinaire. Ce phénomène a déjà été mentionné dans le « kamasutra » et au temps d’Hippocrate qui l’attribuait à une semence jouant un rôle important dans la procréation. Toutefois, ce n’est qu’en 2007 que l’on affirme avec exactitude qu’il s’agit d’un phénomène tout à fait naturel et qu’il n’est en aucun cas l’expression d’une anomalie. Nos dernières recommandations si vous voulez devenir une femme fontaine Alors ok, vous pouvez peut-être arriver (ou pas) à délivrer ce fameux “nectar des dieux”, une chose est sûre, il faut le faire seulement si vous êtes ok avec la pratique. Voici nos derniers conseils : Communication : Parlez avec votre partenaire de vos désirs et de vos limites, et assurez-vous que vous êtes tous les deux à l'aise avec l'exploration. Préliminaires : Prenez le temps de vous échauffer et de vous détendre. La stimulation clitoridienne et d'autres formes de préliminaires peuvent augmenter l'excitation et rendre la stimulation du point G et même celle du Deep Spot, plus agréable. Pas de Pression : N'oubliez pas que chaque personne est différente, et ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas fonctionner pour une autre. L'exploration de la sexualité doit être une expérience positive et agréable, sans pression pour atteindre un certain résultat. Considérez l'Expertise Professionnelle : Si vous avez des questions ou des préoccupations spécifiques, vous pouvez également envisager de parler à un professionnel de la santé ou à un éducateur sexuel. La clé est de trouver ce qui vous convient et vous fait vous sentir bien, plutôt que de vous concentrer sur un objectif spécifique ou une performance. Dans tous les cas, on vous conseille d’y aller en douceur, particulièrement en utilisant du lubrifiant. Chez Goliate, notre lubrifiant est même naturel !  

Lire plus