Certifiés BIO

Gels et lubrifiants intimes

Colis discret

sans mention de la marque

Paiement x4

sans frais

SAV 7j/7

disponible 7j/7

chevron_left chevron_right
La femme fontaine GOLIATE

La femme fontaine

Faut-il en avoir peur ? Est-ce dû à une anomalie ? Ce phénomène peut susciter de la peur, voir du dégoût chez certaines personnes, notamment parce qu’il est encore incompris, même actuellement. Et pourtant, des recherches scientifiques menées par plusieurs sexologues ont démontré qu’il s’agit d**’une réaction physiologique tout à fait naturelle.**

Femme fontaine : comment ça fonctionne dans notre corps ?

Anatomiquement, les femmes fontaines n’ont rien qui les différencie des autres. D’ailleurs, le Dr Desvaux, andrologue et sexologue, avait affirmé que beaucoup plus de femmes que l’on ne pense peuvent être fontaine.  D’autres parts, le travail effectué par le Dr Cabello Santa Maria a indiqué que 75 % des femmes étudiées auraient expulsé un liquide au moment de l’orgasme.

Le progrès de la science a permis de faire connaître un peu plus ce phénomène et de balayer les préjugés. Néanmoins, il reste tout de même source de frustration, pour certaines femmes, car beaucoup d’entre elles ressentent encore de la honte devant leurs partenaires. Les femmes fontaine sont toutes différentes les unes des autres. Certaines arrivent à les contrôler, tandis que d’autres en sont incapables.

Toutes les femmes peuvent-elles êtres fontaines ?

Le phénomène vécu par les femmes fontaines est un mécanisme physiologique, ce qui implique que tout le monde en est logiquement capable. Chez certaines femmes, cette éjaculation impressionnante constituée essentiellement de cyprine et d’urine est incontrôlable. Chez d’autres, elle est bien maîtrisée.

Comment devenir femme fontaine ?

Ce qui est rassurant, c’est qu’être femme fontaine, ça peut s’apprendre. Pour cela, il y a différentes techniques possibles. Néanmoins, il faut savoir que chaque personne est différente, c’est-à-dire qu’il est nécessaire de passer par plusieurs phases de découverte de son corps afin de trouver la méthode adaptée.

Par contre, il y a plusieurs conseils qui peuvent favoriser le mécanisme, comme atteindre un état de relâchement optimal, puisque la stimulation et la détente sont les points clefs de ce phénomène. Plusieurs sexologues suggèrent que tout est question d’abandon et que l’expulsion de ce liquide est assimilée à un lâcher-prise total.

Les clés pour devenir femme fontaine ?

Le rôle du partenaire

Selon le sociologue Jacques Salomé, les femmes fontaines seraient, pour la plupart, des femmes ayant trouvé un partenaire sensible et attentif à leur sexe. En effet, pour atteindre cet état et déclencher le mécanisme, il est nécessaire d’être en phase avec son corps, sa sexualité et surtout son partenaire, pour que l’acte soit un moment propice à la détente et non source de stress.

Pour les célibataires

Il est tout à fait possible de déclencher ce phénomène en étant seule. Des études faites en 1950 ont démontré que la stimulation du point G pouvait être à l’origine de ce phénomène. Il y a donc plusieurs techniques envisageables, comme l’utilisation de sextoys, mais aussi la technique du « Capitaine crochet », qui consiste à introduire deux doigts, en forme de crochet dans la vulve, puis d’exercer une pression douce sur le point G. Cette technique pourrait permettre de déclencher le mécanisme.

Les meilleures positions pour délivrer la fontaine

La clé dans le concept de femme fontaine, c’est l’excitation. Ensuite, il y a quelques techniques à essayer :

  1. Position de la Levrette : Cette position permet une pénétration profonde et un angle qui peut stimuler le point G. Vous pouvez alors toucher votre partenaire avec vos doigts ou un sextoys. Elle peut elle-même se masturber en même temps pour augmenter son plaisir.
  2. Position du Missionnaire avec des Oreillers : Placer un oreiller sous les hanches peut changer l'angle de pénétration et permettre une meilleure stimulation du point G. Ensuite, utiliser vos doigts pour faire “crochet” et stimuler délicatement le clitoris en même temps.
  3. Position de la Femme au-dessus : Lorsque la femme est au-dessus, elle a plus de contrôle sur l'angle et la profondeur de la pénétration, ce qui peut aider à cibler le point G.
  4. Position de la Cuillère : Cette position permet une pénétration plus douce et un angle qui peut être ajusté pour stimuler le point G. Vous pouvez en plus utiliser vos doigts et elle les siens pour augmenter l’excitation.
  5. Utilisation de Jouets Sexuels : Certains jouets sexuels sont conçus spécifiquement pour cibler le point G et peuvent être utilisés seuls ou avec un partenaire pour explorer cette sensation.

Vous pouvez par exemple tester notre jouet spécialement conçu pour le Point G qui vous aidera à réaliser cette lourde tâche de permettre à votre partenaire de devenir une femme fontaine !

Y a-t-il une différence entre la femme fontaine et l'éjaculation féminine ?

Femme fontaine et éjaculation féminine sont tous deux des sujets parfois tabous.

Bien que les deux concepts peuvent avoir des caractéristiques similaires, il est nécessaire de préciser que si toutes les femmes peuvent devenir fontaine, ce n’est pas toutes qui peuvent éjaculer.

Le progrès de la science a permis de lever le voile sur ces deux phénomènes, car, en réalité, le mécanisme de l’éjaculation féminine et celui des femmes fontaines sont différents. Toutefois, il est important de souligner que les deux phénomènes ne sont en aucun cas synonymes d’orgasme plus intense.

La femme fontaine

Cette dénomination est surtout appliquée lorsqu’une grande quantité de liquide s’échappe lors de l’orgasme. Un effort physique et une excitation intense augmentent le rythme cardiaque, entraînant ainsi une circulation et une filtration plus rapide du sang, ce qui va provoquer une accumulation de liquide dans la vessie. Celui-ci sera, par la suite, évacué sous forme de ruissellement ou de jaillissement au moment d’une stimulation sexuelle menant à l’orgasme. La vessie sera complètement vidée après l’apogée d’excitation.

Après avoir effectué des analyses, les scientifiques ont pus déduire que ce liquide aurait la structure chimique de l’urine, mais plus diluée. Il est inodore, incolore et a un goût neutre, ce qui le  rapprocherait plus de l’eau.

L’éjaculation féminine

Lors d’un rapport sexuel, il arrive que certaines femmes libèrent une quantité plus ou moins importante de liquide au niveau du sexe. Cependant, cette éjaculation est différente de celle des les femmes fontaine, car elle est issue des glandes de Skène qui sont aussi qualifiées de prostates féminines.

La composition de cette éjaculation se rapproche du liquide prostatique des hommes. Les études ont démontré qu’elle contenait de la phosphatase acide prostatique  et du fructose, qui sont toutes les deux présentes dans le spermatozoïde masculin.

Selon le Dr Desvaux, « toutes les femmes ont ces glandes, mais ils sont plus ou moins développés selon le taux de testostérone et le caractère génétique. » Même si ce phénomène nécessite une stimulation pour être déclenché, il est tout de même à noter qu’éjaculation et orgasme ne vont pas toujours de pair, car l’éjaculation peut se produire avant ou après l’excitation.

Ce que dit l’histoire des femmes fontaine

Depuis longtemps les femmes fontaine ont fait l’objet d’une fascination en raison de leur rareté. Certains les considéraient comme des pratiquantes de la magie noire exerçant une jouissance malsaine de la sexualité féminine, tandis que d’autres les voyaient comme des femmes à fort pouvoir de procréation.

En Inde, le liquide qui sort est parfois appelé « nectar de lotus » ou « nectar des dieux » et il était même recommandé d’en consommer. Au Rwanda, il est considéré comme un liquide sacré. La sociologue Janine Mossuz-Lavau a constaté que « leur rareté en a fait des déesses dans des civilisations antiques et des monstres dans certaines cultures. » En France et aux États-Unis, vers la moitié du XXe siècle, plusieurs femmes fontaine se sont fait opérées pour incontinence urinaire.

Ce phénomène a déjà été mentionné dans le « kamasutra » et au temps d’Hippocrate qui l’attribuait à une semence jouant un rôle important dans la procréation. Toutefois, ce n’est qu’en 2007 que l’on affirme avec exactitude qu’il s’agit d’un phénomène tout à fait naturel et qu’il n’est en aucun cas l’expression d’une anomalie.

Nos dernières recommandations si vous voulez devenir une femme fontaine

Alors ok, vous pouvez peut-être arriver (ou pas) à délivrer ce fameux “nectar des dieux”, une chose est sûre, il faut le faire seulement si vous êtes ok avec la pratique. Voici nos derniers conseils :

  • Communication : Parlez avec votre partenaire de vos désirs et de vos limites, et assurez-vous que vous êtes tous les deux à l'aise avec l'exploration.
  • Préliminaires : Prenez le temps de vous échauffer et de vous détendre. La stimulation clitoridienne et d'autres formes de préliminaires peuvent augmenter l'excitation et rendre la stimulation du point G et même celle du Deep Spot, plus agréable.
  • Pas de Pression : N'oubliez pas que chaque personne est différente, et ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas fonctionner pour une autre. L'exploration de la sexualité doit être une expérience positive et agréable, sans pression pour atteindre un certain résultat.
  • Considérez l'Expertise Professionnelle : Si vous avez des questions ou des préoccupations spécifiques, vous pouvez également envisager de parler à un professionnel de la santé ou à un éducateur sexuel.

La clé est de trouver ce qui vous convient et vous fait vous sentir bien, plutôt que de vous concentrer sur un objectif spécifique ou une performance.

Dans tous les cas, on vous conseille d’y aller en douceur, particulièrement en utilisant du lubrifiant. Chez Goliate, notre lubrifiant est même naturel !